Sexualité sans parole : La nouvelle tendance

La nouvelle tendance

AP- L’évocation de la sexualité attise davantage l’appétit. Les femmes dans cette recherche effrénée de sensualité et de plaisir, gardent soigneusement d’autres astuces. Certains spécialistes évoquent des perles, de petits pagnes avec des images assez évocatrices, des draps spéciaux et de multiples variétés d’encens ou parfums. (2e partie dossier sur la Libido- Voyage au 7e ciel: Les aphrodisiaques aux commandes).es femmes font recours, en dehors des perles, des petits pagnes avec des images assez évocatrices, des draps spéciaux et de multiples variétés d’encens ou de parfums, aux produits aphrodisiaques. D’après ce vendeur, tout cet arsenal de séduction réveille la libido. « Il y a une grande innovation en matière de sexualité ou la parole n’a pas sa place. Actuellement, tout est image. Les astuces citées plus haut, sont aussi évocatrices que performantes en tant qu’aphrodisiaques. 50% de l’acte se situe dans les préliminaires », révèle-t-il.

Les vendeurs de ces produits aphrodisiaques disent avoir sauvé beaucoup de couples au bord de la rupture. Et même, des femmes délaissées ont récupéré leurs maris grâce à ces produits. Idem, des hommes ont retrouvé leur virilité. « L’impuissance est une grande défaillance. Et la sécheresse vaginale ou les larges vagins, font fuir les conjoints. La beauté et l’élégance et même, les qualités morales ne suffisent pas pour séduire. Même s’il n’y a aucun problème, les conjoints doivent agrémenter la relation de couple », exhortent-ils.

Sous ce registre, d’autres personnes interpellées restent d’avis que les aphrodisiaques ne sont pas nuisibles si la personne n’en abuse pas. C’est une manière de vivre un moment inoubliable, d’intenses jouissances sexuelles avec son partenaire. Il s’agit seulement, d’une façon d’éviter la routine.

Les produits aphrodisiaques ont souvent des effets secondaires sur l’utilisateur. Certains d’entre eux, ne respectant pas les normes de fabrication. C’est ce non-respect des normes, évoque-t-on, qui entraîne des effets indésirables. « Les produits que nous vendons proviennent des Etat-Unis, de Djeddah ou de la Chine. Certains produits ont des effets secondaires. Et, les miens n’échappent pas à cette règle. C’est pourquoi, nous cherchons des produits adéquats sans toxine.

Et du fait de la rapidité de leurs actions, nous ne donnons pas de comprimés aux personnes âgées. Juste un café au goût cacao, ne donnant pas de maux de tête et qui est très puissant, suffit à cette catégorie de personnes », prévient ce vendeur de produits aphrodisiaques, préférant garder l’anonymat.

Selon lui, ses produits sont naturels et respectent la date de péremption. « Nous vendons nos produits aphrodisiaques à des personnalités. Mais, nous constatons que les produits qui donnent des infections, ne sont pas passés dans des laboratoires. En plus, ce sont souvent des produits, dont personne ne connaît leurs compositions, à insérer dans le vagin», révèle-t-elle.

Les femmes, regrette-t-il, utilisent des produits mentholés, dont les pastilles, les feuilles de menthe, la pâte dentifrice qui causent des maladies, tout en provoquant des infections ou des irritations. « Nous respectons les normes. Et nous disons non à tout ce qui est parfumé. Seulement, notre préférence, c’est  les tisanes et les plantes 100% en herbe », conclut-il.

Le voyage au 7e ciel exige un sacrifice pour ces dames. Elles s’évertuent à se donner les moyens pour arriver à satisfaire l’élu du cœur. Rien ne semble les ébranler dans cette quête de satisfaire le partenaire jusque dans ses moindres désirs sexuels.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *