Contentieux électoral au Zimbabwe: l’investiture de Mnangagwa suspendue

Le président Emmerson Mnangagwa, à Harare, au Zimbabwe, le 3 août 2018.

Harare, AP- Au Zimbabwe, la date de la cérémonie d’investiture d’Emmerson Mnangagwa a été suspendue, ce vendredi 10 août. Le président sortant avait remporté la présidentielle le 30 juillet dernier et devait être investi ce dimanche. Mais les résultats avaient été contestés par l’opposition, qui avait déposé des recours. La cérémonie d’investiture est donc suspendue, le temps que la Cour constitutionnelle tranche ce contentieux électoral.

Rien n’était vraiment officiel, mais Emmerson Mnangagwa entendait organiser une cérémonie d’investiture ce dimanche 12 août. D’après le ministre de la Justice, cet événement n’aura pas lieu comme prévu. « Toutes les procédures sont suspendues en attendant la décision de la Cour constitutionnelle », indique Ziyambi Ziyambi.

Ce vendredi en effet, l’opposition a déposé un recours pour contester les résultats du scrutin, qui ont donné Emmerson Mnangagwa en tête de la présidentielle avec 50,8%.

Nelson Chamisa, leader du MDC, qui a obtenu 44,3% des suffrages, estime que le vote a été entaché de « vol et de fraude de mammouth », selon ses mots. Au lendemain du scrutin, l’opposant s’était notamment interrogé autour de la lenteur prise dans le dépouillement du vote. Selon un de ses avocats, Nelson Chamisa demande à la Cour de le proclamer vainqueur ou d’ordonner une nouvelle élection.

La Cour constitutionnelle a de son côté 14 jours pour statuer sur le recours déposé par l’opposition.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *