Malte accueille l’Aquarius, les migrants répartis dans cinq pays européens

Les migrants à bord de l’Aquarius sont épuisés et marqués par leur voyage et leur séjour en Libye, affirme le coordinateur de l’ONG Médecins sans frontières à bord du navire humanitaire.

AP- Après des jours d’attente, l’Aquarius, ce navire de l’ONG SOS Méditerranée, va pouvoir débarquer à Malte, les autorités de La Valette ont finalement accepté mardi 14 août d’accueillir le navire qui a 141 migrants à son bord.

L’Espagne s’est dite d’accord pour accueillir 60 des migrants de l’Aquarius, les autres seront répartis entre la France (qui doit également accueillir 60 migrants, selon l’Élysée), l’Allemagne, le Luxembourg ou encore le Portugal qui s’est dit « disponible » pour accueillir 30 migrants. La plupart sont d’origine érythréenne et somalienne.

Cet accostage a été favorisé par l’accord signé récemment entre plusieurs pays européens et met fin à quatre jours d’une nouvelle crise autour du sort des migrants secours par l’Aquarius. L’Italie, l’Espagne et la Tunisie ont refusé d’accueillir dans un de leurs ports le navire humanitaire.

Vendredi, l’Aquarius, affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), a secouru au large de la Libye ces 141 personnes qui se trouvaient alors dans deux barques en bois, dont la moitié sont des mineurs et plus d’un tiers des femmes.

L’Aquarius cherchait un port d’accueil jusqu’à ce mardi avant que le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, d’abord réticent, n’ai donné son accord pour le laisser finalement accoster. Malte n’avait « aucune obligation légale » à ouvrir ses ports au bateau, a-t-il précisé.

Le navire se trouve actuellement à 32 milles nautiques des côtes maltaises, soit trois à quatre heures de navigation.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *