Nigeria: le président Buhari candidat à sa propre succession

Le président nigérian Muhammadu Buhari à Londres en avril 2017, au Commonwealth Business Forum.

Abuja, AP- Au Nigeria, le président en exercice est officiellement candidat à sa propre succession. C’est sans surprise que Muhammadu Buhari a déposé mercredi 12 septembre sa candidature à la primaire de son parti, prévue d’ici la fin du mois de septembre et dont il est le seul candidat.

Lunettes rondes, regard dans le vague, c’est un Muhammadu Buhari dubitatif qui a été photographié au siège du Congrès des progressistes, APC, mercredi, avec sa déclaration d’intérêt entre les mains.

Accompagné de plusieurs gouverneurs, de ministres et de partisans, le président nigérian sortant a remis son formulaire aux instances de son parti. Il a déclaré se présenter « avec toute l’humilité, le sens des responsabilités et un désir indiscutable de servir et de protéger les intérêts de tous les Nigérians ».

Les primaires du parti sont prévues d’ici la fin du mois de septembre. Elles ne seront qu’une formalité, Muhamadu Buhari étant le seul homme politique à avoir retiré le dossier.

Certain donc de participer à l’élection, le président sortant, âgé de 75 ans, aura pourtant fort à faire pour convaincre les électeurs. Elu en 2015 sur la promesse d’éradiquer l’insurrection jihadiste de Boko Haram et de mener une lutte acharnée contre la corruption, ses quatre années de mandat ont surtout été marquées par une grande récession économique et un immobilisme politique. Et une grave maladie tenue secrète.

Ses adversaires au sein du parti lui ont souvent reproché son style autocratique. Avant de décamper dans l’opposition et de se déclarer candidat. Parmi lesquels son plus farouche ennemi, le leader du sénat Bukola Saraki.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *