Le typhon Mangkut baisse d’intensité mais les Philippins restent en alerte

Le typhon Mangkhut s’approchant de la ville de Tuguegarao, le 14 septembre 2018.

AP- Après avoir touché terre dans la nuit de vendredi à samedi 15 septembre 2018, le typhon Mangkut, le plus gros de l’année aux Philippines, a perdu de son intensité, avec des vents soutenus soufflant à 170 km/heure et des rafales à plus de 260 km/h. Plusieurs provinces restent en alerte de niveau 3 sur 5. Au moins deux personnes ont trouvé la mort selon la police.

Alors que le typhon Mangkut continue de balayer le nord et le centre de l’archipel, plusieurs provinces ont subi des dégâts. C’est le cas de Cagayan, la plus au nord du pays, où l’électricité et les lignes de téléphone ont été coupées.

Des dommages importants ont été également constatés à l’aéroport de Tuguegarao, la capitale de la province. Ailleurs, le cyclone a déjà déraciné des arbres et arraché des toits, tandis que les barrages sont surveillés de près.

Les autorités craignent notamment d’importantes inondations, des glissements de terrain et des pertes substantielles dans le secteur agricole. Deux personnes ont trouvé la mort dans un glissement de terrain provoqué par les pluies diluviennes dans la ville de Baguio, rapporte la police.

Fortes pluies dans la capitale du pays

Les effets du typhon se sont également ressentir à Manille, en alerte de niveau 1 et sujette aux inondations par endroits, avec de fortes pluies toute la nuit renforcées par la mousson.

Plus de 4 millions de Philippins vivent dans la zone traversée par l’œil du typhon Mangkut, le plus fort de l’année.

Chaque année, l’archipel des Philippines est balayé par une vingtaine de cyclones. En 2013, le typhon Haiyan avait tué plus de 7 000 personnes.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *