Manchester City, Pep Guardiola s’excuse auprès de Gabriel Jesus pour l’avoir empêché de tirer le penalty

Pep Guardiola a avoué qu’il a décidé de faire tirer le penalty à Riyad Mahrez a

AP- Pep Guardiola a avoué qu’il a décidé de faire tirer le penalty à Riyad Mahrez alors que Gabriel Jesus voulait s’en charger.  Manchester City a manqué une occasion en or de prendre seul la tête de la Premier League. Dans le choc du championnat anglais face à Liverpool, les Citizens ont obtenu un penalty en fin de match, une occasion inespérée pour prendre les devants et s’imposer, mais Riyad Mahrez l’a manqué et n’a même pas trouvé le cadre. Après la rencontre, Pep Guardiola a fait son mea culpa.

En effet, alors que Sergio Aguero, tireur désigné, était sur le banc de touche, l’entraîneur espagnol a dit à Benjamin Mendy de transmettre une consigne visant à ce que ce soit Riyad Mahrez qui tire alors que Gabriel Jesus se sentait : « Jésus a voulu le tirer. Je m’excuse. C’était ma décision. Pendant les six ou sept derniers mois, les penaltys étaient toujours de Sergio Aguero, mais il était sur le banc ».

Guardiola soutien Mahrez

« Il était sur le terrain quand le premier penalty n’a pas été sifflé. Peut-être avons-nous besoin de deux penaltys pour marquer un but. Je ne voudrais pas parler des arbitres, des décisions. Nous devrions parler du football, du football », a poursuivi Pep Guardiola au micro de Sky Sports, qui a toutefois apprécié le courage de Riyad Mahrez qui a pris ses responsabilités.

« Il a eu le courage et les couilles de frapper le penalty. Lors des séances d’entraînement, il a tiré les tirs au but parfaits, mais cela arrive parfois et à la fin, c’est ce que c’est. Le tireur était Sergio, mais Sergio n’était pas là. À la fin nous avons pratiqué et il voulait tirer au milieu et fort, mais à la fin cela arrive parfois » a dédramatisé l’entraîneur espagnol après la rencontre.

« Nous avons eu nos chances dans les dernières minutes de gagner le match, mais nous l’avons manqué et la prochaine fois, nous allons essayer de faire mieux », a conclu Pep Guardiola. Il peut se consoler en se disant que Manchester City est toujours co-leader de Premier League avec Liverpool et Chelsea après huit journées et que la route jusqu’au titre sera encore longue.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *