Le Sénégal organisera les Jeux olympiques de la jeunesse 2022

La Dakar Arena, salle polyvalent de sports située à Diamniadio.

AP- Le Comité international olympique (CIO) a désigné le Sénégal comme hôte de la 4e édition des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ 2022), ce 8 octobre 2018 à Buenos Aires. Les villes de Dakar, Diamniadio et Saly devraient accueillir les compétitions de cet événement réservé aux athlètes âgés de 15 à 18 ans. Les autres candidats étaient le Botswana, le Nigeria et la Tunisie.

Les tous premiers Jeux olympiques sur le continent africain se dérouleront au Sénégal en 2022. Ainsi en a décidé le Comité international olympique (CIO), à l’occasion de sa 133e session, ce 8 octobre 2018 à Buenos Aires. La candidature sénégalaise a été préférée à celles du Botswana, du Nigeria et de la Tunisie, sous les yeux du chef de l’Etat Macky Sall, pour accueillir les Jeux de la jeunesse (JOJ).

C’est évidemment tout sauf une surprise. Après Singapour 2010, Nankin 2014 (Chine) et Buenos Aires 2018, le CIO avait décidé en février 2018 que l’Afrique organiserait cette 4e édition des JOJ. Et en septembre dernier, la commission exécutive du CIO avait recommandé aux électeurs la candidature sénégalaise, estimant que le Sénégal proposait « le projet le plus solide ».

« Le Sénégal a une large population de jeunes et voit les JOJ comme un catalyseur pour mobiliser ceux-ci et développer le sport et la politique de la jeunesse dans le pays », ajoute le CIO dans un communiqué, ce lundi.

« Les interventions dans la salle ont confirmé que toute l’Afrique et le monde soutiennent le Sénégal », a confié au micro de RFI Mamadou Diagna Ndiaye, président du Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS), ravi du choix du CIO. « Je pense très sérieusement que cela va être un bond qualitatif », ajoute-t-il, espérant que cet événement majeur décourage les jeunes Sénégalais candidats à l’exil dangereux: « Il faut essayer de bâtir des académies de sport, et non pas des murs d’exclusion, sur les villes à littoral, pour les inviter à rester dans leur pays. »

Des compétitions dans trois villes

Dakar devrait être le centre des JOJ 2022, même si Diamniadio et Saly accueilleront aussi des compétitions.

Le projet dakarois prévoit ainsi l’utilisation d’un club olympique avec des courts de tennis et des salles de sports, d’une piscine olympique (natation, plongeon), du stade national Iba Mar Diop (athlétisme, rugby). La nouvelle arène nationale de lutte (20.000 places) sera mise à contribution pour les différents sports de combats.

A Diamniadio, la Dakar Arena, récemment inaugurée, servira aussi aux JOJ 2022. Le Dakar Expo Center et l’Université Mbow, en construction, figurent également dans le dossier du Sénégal. Les autorités locales comptent y installer le village des athlètes.

Saly, station balnéaire réputée, devrait par ailleurs être le théâtre des sports nautiques, de plage, et du golf.

Enfin, concernant les autres infrastructures, la vidéo de présentation insiste sur le rôle du nouvel aéroport international Blaise-Diagne, de l’autoroute Dakar-Diamniadio et d’une nouvelle voire ferroviaire dont l’achèvement est annoncé en janvier 2019.

« Le Sénégal et sa jeunesse sont fiers de l’honneur que vous nous faites en nous confiant l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse 2022. Votre décision est une première dans l’histoire. Elle honore notre pays et notre continent. En définitive, c’est toute l’Afrique qui donne rendez-vous à toute la jeunesse sportive du monde en 2022 », a déclaré, face au CIO, le président sénégalais Macky Sall.

Présentation de Dakar 2022
Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *