Amical: Mbappé sauve l’équipe de France face à l’Islande

Kylian Mbappé a été l’auteur d’une entrée en jeu décisive avec l’équipe de France en amical face à l’Islande, le 11 octobre 2018.

AP- L’équipe de France de football a bien failli connaître sa première défaite en tant que championne du monde 2018 ce jeudi 11 octobre. A Guingamp, face à l’Islande en amical, les Bleus ont été menés 0-2 avant que Kylian Mbappé n’entre en jeu et ramène les siens dans le coup (2-2). L’invincibilité tricolore se poursuit, mais c’était tout juste.

Les champions du monde en titre ont bien failli connaître un retour sur terre brutal et douloureux ce jeudi 11 octobre. Et même s’ils n’ont pas perdu, cette rencontre amicale très compliquée face à l’Islande leur a donné des sueurs froides. Impuissante pendant de longues minutes, menée de deux buts, l’équipe de France de football a finalement arraché un match nul face à l’Islande (2-2).

L’Islande de Ragnar Sigurdsson a fait souffrir l’équipe de France en amica,l le 11 octobre 2018.Stéphane Mahé/Reuters

Une première période à oublier

Au stade du Roudourou de Guingamp, Didier Deschamps avait décidé d’innover un peu face aux Islandais. Les champions du monde ont étrenné leur maillot blanc à deux étoiles, laissant leurs adversaires évoluer en bleu. Et le sélectionneur, au gré des pépins physiques et de ses essais, a modifié son onze habituel en lançant dès le coup d’envoi Presnel Kimpembe, Lucas Digne, Steven Nzonzi ou encore Florian Thauvin, tandis que N’Golo Kanté, Blaise Matuidi et Kylian Mbappé prenaient place sur le banc.

Malgré l’ambiance festive du public breton, les Bleus ne sont pas entrés du bon pied dans cette rencontre. Les visiteurs, sans complexe et appliqués, ont vite pris leurs aises pour s’offrir les premières et plus dangereuses occasions. A tel point que les hommes d’Erik Hamren ont, logiquement, ouvert le score grâce à Birkir Bjarnason après une erreur de Kimpembe (30e). Sans une triple parade miraculeuse du gardien et capitaine Hugo Lloris, l’Islande aurait même atteint la pause avec deux buts d’avance.

Les Islandais félicitent le n°8 Birkir Bjarnason, auteur d’un but contre l’équipe de France le 11 octobre 2018.Stéphane Mahé/AFP

Dos au mur, Deschamps lance Mbappé

Le sermon de Didier Deschamps à la pause n’a pas vraiment changé la donne. Antoine Griezmann a juste eu le temps de mettre Runar Alex Runarsson à contribution de la tête avant que les Vikings ne glacent l’ambiance en marquant le but du break : sur corner, Kari Arnason a devancé sur corner un Kimpembe dans le dur pour reprendre le ballon de la tête et l’envoyer sous la barre de Lloris (58e).

Pour remuer une attaque bleu-blanc-rouge impuissante, Didier Deschamps a lancé dans la foulée son joyau Kylian Mbappé. Mais il a fallu attendre longtemps pour que les Français trouvent la formule pour déstabiliser ce bloc islandais. Et finalement, alors que l’espoir s’envolait, le prodige de 19 ans a tout changé.

En trois minutes, la star du foot français renverse l’Islande

Célébré un peu plus tôt ce jeudi dans le monde pour sa photo en Une du Time magazine qui le qualifie de « futur du football », Kylian Mbappé a montré pourquoi il est indispensable à cette équipe de France. Provocateur, l’attaquant a lancé la révolte : son coup de reins brutal lui a ouvert le chemin du but, et son titre contré a rebondi sur le malheureux Holmar Orn Eyjolfsson, buteur contre son camp (86e).

Le stade du Roudourou s’est alors réveillé. Et l’Islande a craqué. Kolbeinn Sigothorsson a touché le ballon de la main et concédé un penalty. L’attaquant du PSG Kylian Mbappé a assumé son nouveau statut et transformé la sentence (89e), inscrivant au passage son 10e but avec les Bleus et son 70e but personnel depuis ses débuts chez les professionnels. Le tout alors qu’il n’a pas encore 20 ans, et à quelques semaines de l’élection du Ballon d’Or 2018…

Les Bleus s’en sortent finalement bien face à ces Islandais coriaces (2-2). Le couperet est passé tout près, mais l’invincibilité perdure. Dans l’esprit, ce match ne restera certainement pas comme un modèle. Mais une certitude : avec un Mbappé de cet acabit, l’équipe de France dispose d’un joker phénoménal.

Kylian Mbappé soulevant les supporters de l’équipe de France à Guingamp contre l’Islande, le 11 octobre 2018.Stéphane Mahé/Reuters
Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *