Egypte: au moins 7 morts dans une attaque contre un bus de coptes à al-Minya

Les coptes sont la cible fréquente d’attaques islamistes en Egypte. Ici, la célébration du Vendredi Saint, le 14 avril 2017. (photo d’illustration)

Caire, AP- Au moins sept coptes ont été tués et de nombreux autres blessés dans un attentat contre un bus dans la province d’al-Minya en Moyenne-Egypte (à quelque 300 km au sud du Caire).

Les fidèles coptes se rendaient en pèlerinage au monastère d’Anba Samuel dans le désert à l’ouest d’al-Minya lorsque des hommes armés ont ouvert le feu sur le bus. L’attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique via son agence de propagande Amaq.

C’est une route qui devrait être sécurisée puisqu’un bus de pèlerins se rendant au même monastère y avait été attaqué en mai 2017, faisant 29 morts.

Près d’un tiers des habitants de la province de al-Minya sont coptes, ce qui en fait la première province en pourcentage de chrétiens en Égypte, précise notre correspondant au Caire,Alexandre Buccianti.

Les chrétiens sont régulièrement agressés par des islamistes pour des questions de lieux de cultes : l’obtention d’un permis de construction d’église étant très compliquée en Égypte, les coptes transforment des maisons en lieux de culte informel. Une transformation qui provoque la colère des islamistes. Des dizaines de maisons ont été ainsi incendiées dans la province d’al-Minya, des agressions qui sont pratiquement impunies.

Pour acheter la paix sociale, le gouvernement égyptien conclut des réconciliations forcées entre les deux parties.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *