Crash de l’avion russe : toujours pas de preuve d’un attentat, selon Le Caire

La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a assuré avoir placé une petite bombe à l'intérieur de l'appareil et les enquêteurs russes sur place ont conclu en novembre qu'il s'agissait bien d'un attentat. Les experts interrogés, unanimes, ont également validé cette thèse, se basant sur la rupture soudaine et sans aucune alerte préalable de toutes les données des deux boîtes noires et sur l'extrême dispersion des débris.

La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a assuré avoir placé une petite bombe à l’intérieur de l’appareil et les enquêteurs russes sur place ont conclu en novembre qu’il s’agissait bien d’un attentat. Les experts interrogés, unanimes, ont également validé cette thèse, se basant sur la rupture soudaine et sans aucune alerte préalable de toutes les données des deux boîtes noires et sur l’extrême dispersion des débris.

Caire, AP- Pourtant, tous les experts sont unanimes concernant le crash du 31 octobre dans le Sinaï, dont le groupe EI a revendiqué la responsabilité. L’Egypte craint sans doute pour le tourisme, pilier de sa fragile économie.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *