«Congo Files»: les syndicats d’employés de l’ONU demandent une nouvelle enquête

Le siège des Nations unies (ONU), à New York, Etats-Unis.

RDC, AP- Les suites des « Congo Files », cette enquête menée sur la base de documents confidentiels de l’ONU par RFI et quatre autres grands médias internationaux. La fédération qui regroupe les syndicats d’employés de l’ONU demande une nouvelle enquête dans l’assassinat de Zaida Catalan et Michael Sharp, les deux experts des Nations unies tués en RDC en mars 2017. Le CCISUA pointe des « irrégularités » dans l’enquête interne de l’ONU dans cette affaire. Dans une lettre envoyée au secrétaire général des Nations unies, le président de cette fédération, Ian Richards, soutient que la nouvelle enquête doit être confiée à des experts qui ne relèvent pas des Nations unies.

S’il n’y a pas une enquête qui est faite de façon plus transparente, de façon légale et externe, on ne saura jamais la vérité. Le fait que ça s’est passé à huis clos et en secret, ça ne nous permet pas de voir si l’enquête est allée vraiment au fond des choses et ça ne permet pas non plus pour les améliorations, pour l’avenir.

Ian Richards, président de la fédération qui regroupe les syndicats d’employés de l’ONU

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *