L’Amérique unie le temps d’un adieu solennel à George H. W. Bush

Donald Trump sur le même banc que trois de ses prédécesseurs, Barack Obama, Bill Clinton et Jimmy Carter, accompagnés de leurs épouses respectives.

AP- Le président américain Donald Trump a pris place mercredi aux côtés de ses trois prédécesseurs démocrates aux obsèques d’Etat de George H.W. Bush, offrant une rare image d’unité dans une Amérique divisée.

Au premier rang dans la Cathédrale nationale de Washington, Donald et Melania Trump ont suivi la cérémonie aux côtés des trois ex-présidents démocrates, Barack Obama, Bill Clinton et Jimmy Carter, et de leurs épouses Michelle Obama, l’ex-secrétaire d’Etat Hillary Clinton et Rosalynn Carter.

Le président républicain a salué les Obama, assis juste à côté, mais pas les Clinton et Carter, assis plus loin. Hillary Clinton, son ex-adversaire à la présidentielle, n’a pas même échangé un regard avec lui, mais s’est entretenue chaleureusement avec le vice-président Mike Pence.

C’est en homme résolu mais humble et maniant l’autodérision que George H. W. Bush est apparu au travers des mots de ses proches, dont l’ancien Premier ministre canadien Brian Mulroney, oscillant entre grande émotion et éclats de rire.

Dans un discours personnel conclu par des larmes, son fils George W. Bush, 43e président des Etats-Unis, a salué la mémoire d’un « grand président », « un diplomate exceptionnellement talentueux », un homme « généreux ». « Ta grande morale, ta sincérité et grandeur d’âme resteront avec nous pour toujours », a-t-il déclaré.

Le Prince Charles, la chancelière allemande Angela Merkel, le roi de Jordanie Abdallah II et la reine Rania, le président polonais Andrzej Duda accompagné de Lech Walesa, ainsi que plusieurs autres dignitaires étrangers faisaient partie des invités. La France était représentée par Hubert Védrine, ex-ministre des Affaires étrangères. Donald Trump n’a pas pris la parole durant la cérémonie. Mais, depuis le décès vendredi à 94 ans de George H.W. Bush, le 41e président américain, l’actuel occupant de la Maison Blanche multiplie les signes de respect.


Quand George Bush était président des Etats-Unis d’Amérique, chaque dirigeant et chef d’Etat du monde, savait qu’il avait affaire à un gentleman, un véritable dirigeant, distingué, résolu et courageux
Reportage en la cathédrale de Washington
Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *