Canada: réunion houleuse en perspective entre Trudeau et les provinces

Le Premier ministre canadien devra notamment faire face aux critiques de la Première ministre de la province d’Alberta.

AP- Le Premier ministre canadien va sans doute passer un mauvais moment ce vendredi alors qu’il rencontre plusieurs de ses homologues des provinces à Montréal au Québec. Plusieurs des Premiers ministres à la table de discussion en veulent à Justin Trudeau dont le gouvernement va imposer à plusieurs provinces une taxe sur le carbone dès janvier 2019. Une mesure qui va coûter des emplois selon plusieurs des chefs de gouvernement provinciaux.

La tension qui prévaut quelques heures avant la rencontre entre Justin Trudeau et les Premiers ministres des provinces illustre bien les contradictions du gouvernement canadien.

D’un côté, le gouvernement central fait un premier pas pour donner un prix à la pollution en imposant une taxe sur le carbone aux provinces qui ne disposent pas d’une mesure équivalente. De l’autre, il cherche des moyens pour permettre aux régions productrices de gaz et de pétrole comme l’Alberta de surmonter la baisse du prix de vente du pétrole.

Le cas épineux de l’Alberta

La Première ministre de cette province, qui a longtemps été un moteur de croissance de l’économie canadienne, exige une aide du gouvernement central. Elle reproche à Justin Trudeau ne pas mettre en place les oléoducs qui permettraient d’exporter son pétrole ailleurs qu’aux Etats-Unis, et donc d’obtenir de meilleurs revenus pour cette ressource.

Cependant, confronté à l’opposition des tribunaux, le gouvernement canadien ne peut mettre ces infrastructures en place. Finalement, il est plus « vert » qu’il ne le souhaiterait.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *