Venezuela: Maduro annonce six milliards de dollars d’investissements russes

Le président vénézuélien Nicolas Maduro, le 24 septembre 2018 à Caracas, lors d’une déclaration auprès de ses ministres.

AP- Le président vénézuélien Nicolas Maduro était en Russie cette semaine. Une visite de trois jours au cours de laquelle il a rencontré le président russe, Vladimir Poutine, et qui s’est conclue par la signature d’accords importants pour le Venezuela. Alors que son pays est rongé par une hyperinflation estimée à 1 370 000% en 2018, Nicolas Maduro a annoncé six milliards d’investissements russes dans les secteurs pétrolier et minier.

Honni par une partie de la communauté internationale, Nicolas Maduro tente de mobiliser ses alliés à un mois du début de son deuxième mandat à la tête du Venezuela. Après avoir reçu son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à Caracas lundi, il s’est envolé pour Moscou. Une visite pour resserrer les liens, mais pas seulement : « Nous pouvons garantir un investissement dans le secteur pétrolier de plus de 5 milliards de dollars. Il va aussi y avoir une participation russe dans le secteur minier, surtout dans l’or, de plus d’un milliard de dollars. Enfin nous avons signé un contrat pour assurer tout l’approvisionnement de blé dont le Venezuela a besoin. »

Avec ces contrats, la Russie s’impose comme un partenaire clef de la république bolivarienne. Au même titre que la Chine, pour qui Caracas a promis en septembre dernier d’accroître sa production de brut d’un million de barils par jour. Les deux pays sont d’ailleurs les principaux créanciers du Venezuela.

Pour le pays, qui tire 96% de ses recettes de l’or noir, ce genre de contrats est essentiel : sa production de pétrole s’est effondrée en dix ans. Selon l’Opep, elle est passée de 3,2 millions barils par jour à un peu plus d’un million aujourd’hui.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *