Opep: un accord de principe pour réduire la production sans chiffres concrets

Le ministre des Energies des Emirats arabes unis et président de l’Opec Suhail Mohammed Faraj al-Mazroui (g) et le secrétaire général de l’Opec Mohammad Barkindo, le 6 décembre 2018, attendent l’ouverture de la réunion de l’Opec à Vienne.

AP- L’Opep, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, a tenu une réunion ce jeudi à Vienne, en Autriche. L’enjeu de cette réunion était de trouver un accord pour baisser la production de pétrole et ainsi tenter d’enrayer la chute des cours de l’or noir. L’ampleur de cette baisse reste toutefois inconnue.

Les cours du pétrole ont chuté de 30% depuis octobre, une situation intenable pour les pays exportateurs de l’Opep et leurs alliés, qui souhaitaient donc s’entendre aujourd’hui sur une baisse de la production, afin d’équilibrer l’offre et la demande et donc faire remonter le prix du baril.

Selon des sources internes à l’Opep, citées par plusieurs agences, un accord de principe aurait été trouvé pour une baisse, mais une question d’importance demeure : quelle ampleur aura-t-elle ?

L’Arabie saoudite a évoqué ce jeudi une baisse de production d’un million de barils par jour, mais rien n’aurait été acté aujourd’hui. Le sujet devrait donc de nouveau être sur la table demain lors d’une réunion entre l’Opep et ses partenaires, au premier rang desquels la Russie, appelée à jouer un rôle clé.

En tout cas, même en l’absence de chiffres concrets, cet accord provisoire ne devrait pas réjouir Donald Trump. Le président américain qui a, plusieurs fois, exhorté l’Opep à renoncer à une baisse de production de pétrole, afin de maintenir des prix bas.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *