Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, en visite à Paris pour deux jours

Justin Trudeau à Pékin, en décembre 2017.

Justin Trudeau à Pékin, en décembre 2017.

AP- Premier voyage officiel en France pour Justin Trudeau. Le chef du gouvernement canadien sera à Paris du lundi 16 au mardi 17 avril. Avec une particularité : il s’exprimera devant l’Assemblée nationale. L’occasion de revenir sur les relations diplomatiques entre la France et le Canada.

« Un partenariat d’exception », « une collaboration solide, ancienne, étroite », voici comment est décrite de part et d’autre de l’Atlantique la relation franco-canadienne. Les deux pays partagent un certain nombre de combats.

D’abord la lutte contre le réchauffement climatique avec notamment la mise en oeuvre de l’accord de Paris. Ensuite la lutte contre le terrorisme. Paris a convaincu le Canada il y a quelques mois à peine d’engager six hélicoptères pour combattre à ses côtés au Mali.

Macron et Trudeau affichent leur bonne relation

Depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron et Justin Trudeau, deux dirigeants qui veulent incarner le renouveau dans leur pays, la relation franco-canadienne semble avoir trouvé un second souffle. Les photos et les tweets de leur première rencontre au G7 en Sicile l’année dernière avaient été l’occasion d’immortaliser leur proximité.

Objectif aujourd’hui pour les deux dirigeants : poursuivre sur cette lancée. Justin Trudeau aura l’honneur de prononcer un discours à l’Assemblée nationale. Une première pour un chef de gouvernement canadien. Depuis le début de la Ve république, seuls vingt chefs d’Etat étrangers ont eu cet honneur, c’est dire combien Emmanuel Macron et Justin Trudeau veulent montrer leur bonne entente.


Des échanges commerciaux faibles

Les échanges commerciaux entre le Canada et la France demeurent relativement faibles et la France compte sur l’accord économique récent entre le Canada et l’Union européenne pour augmenter ses exportations françaises.

La France ne représente que 1,1% des importations canadiennes et moins de 1% de ses exportations. De même, le Canada n’est qu’au 31e rang des pays clients de la France et au 35e rang de ses fournisseurs. La France importe de grandes quantités de minerais et surtout du minerai de fer canadien, mais aussi des matériels de transport, aéronautiques et automobiles. Le Canada fournit aussi à la France des produits agricoles et des produits pétroliers raffinés.

De son côté, la France exporte vers le Canada des produits de haute technologie dans les secteurs aéronautique, pharmaceutique, instruments de mesure et automobile. Et sans surprise, les Canadiens sont friands de produits traditionnels français comme les vins et spiritueux, en concurrence toutefois avec les Etats-Unis, l’agroalimentaire et les parfums et cosmétiques. L’accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne qui s’applique à titre provisoire depuis septembre dernier donne à la France l’espoir de doper ses exportations vers le Canada.

afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *