France: de plus en plus de sans-abris dans les rues de Paris

Décembre 2016 à Paris, un sans-abri a trouvé un toit provisoire (photo d’illustration).

AP- Le nombre des sans-abris est en hausse dans les rues de Paris. C’est ce que démontre l’analyse des résultats de la seconde « nuit de la solidarité » organisée en février 2019 par la mairie de Paris.

Le chiffre, édifiant, est en nette hausse : 3 641 sans-abris recensés dans la capitale, « soit 600 personnes en plus par rapport à la nuit de la solidarité précédente » en 2018, a souligné l’adjointe à la solidarité de la maire de Paris, Dominique Versini.

Ce recensement des personnes dormant dehors dans la capitale française a été réalisé lors de la « nuit de la solidarité », organisée par la mairie de Paris. Dans la nuit du 7 au 8 février, 50 associations et près de 2 000 bénévoles et travailleurs sociaux avaient quadrillé les rues de la capitale, les gares, les halls d’hôpitaux, les parkings, les stations de métro, les jardins et les bois, ainsi que les abords du périphérique.

A (RE)ECOUTER → L’explosion des sans-abris en Europe

Leur bilan est instructif. Le profil type du sans-abri parisien est un homme quadragénaire – 40% ont entre 40 et 54 ans, 30% entre 25 et 39 ans – sans aucune ressource financière (23% vivent de la mendicité), bien souvent à la rue depuis au moins cinq années et sans espoir d’obtenir une place d’hébergement d’urgence.

Les deux tiers affirment ne jamais appeler le 115 parce qu’ils ne connaissent pas ou parce qu’ils ont connu de mauvaises expériences dans les centres d’hébergement (conditions d’accueil, insécurité). Plus de la moitié des sans-abris recensés sont en errance depuis un an ou plus (58%). Autre fait marquant, les femmes à la rue sont de plus en plus nombreuses : 12% cette année.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *