Présidentielle au Mali: candidat de l’Adema, Dioncounda Traoré pourrait renoncer

L’ancien président malien de la transition Dioncounda Traoré.

Bamako, AP- Alors qu’il est officiellement désigné candidat du parti l’Alliance pour la démocratie au Mali (Adema), principal allié du parti au pouvoir, Dioncounda Traoré n’a pas encore officiellement dit s’il acceptait ou pas. Mais à Bamako, les commentaires vont bon train, les langues se délient.

Désormais, ce ne sont que quelques fidèles qui espèrent voir Dioncounda Traoré répondre : oui, j’accepte d’être candidat de l’Adema. Pour les restes de la troupe, le candidat désigné s’apprête officiellement à jeter l’éponge.

Plusieurs raisons ici sont avancées. D’abord son âge, 76 ans. Ensuite, l’intéressé a toujours dit que sa carrière politique était derrière lui. D’ailleurs, ce n’est pas lui-même qui a déposé sa candidature, ce sont des partisans.

Soutien d’IBK ?

Puis si par d’extraordinaire circonstances, il était candidat de l’Adema, comment trouver à trois mois de l’élection présidentielle le financement de sa campagne ? Mais s’il confirmait qu’il n’était pas candidat, que va-t-il se passer ? Au sein de l’Adema, certains n’hésitent pas à confier : s’il n’est pas partant, le parti soutiendrait l’éventuelle candidature du président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta.

Ceux qui contestent ce schéma crient « à la machination ». Ils estiment que c’est pour « jeter l’Adema dans les bras du président sortant » que Dioncounda Traoré a été imposé, contre sa volonté, sachant bien qu’il allait décliner. Attendons pour voir la fin de ces manœuvres politiques.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *