États-Unis: décès de la chanteuse et actrice hollywoodienne Doris Day

L’actrice Doris Day photographiée à l’aquarium de New York en juillet 1946.

AP- Chanteuse, actrice, mais aussi activiste engagée pour les droits des animaux, Doris Day est morte lundi 13 mai à l’âge de 97 ans. La star américaine aux cheveux blond platine avait joué dans une quarantaine de films, dont beaucoup de comédies musicales. Snobée par la critique, mais adorée du public, Doris Day avait aussi tourné pour Alfred Hitchcock.

Le destin de Doris Day s’est joué un soir d’octobre 1938. Mary Ann Von Kappelhoff, de son vrai nom, rentre de Hollywood quand la voiture où elle a pris place percute un train. Elle a plusieurs fractures à la jambe. Pour l’adolescente de 16 ans, c’en est fini des rêves de danseuse.

Pendant sa convalescence, Doris Day écoute énormément de jazz. La jeune fille blonde, native de Cincinnati, se lance dans le music-hall. Avec sa voix sensuelle, le succès est fulgurant, dans les années 1940. Le titre Sentimental Journey symbolisera les espoirs de retour des GI après la victoire de 1945.

Après-guerre, le cinéma lui ouvre ses portes. Doris Day tourne une quarantaine de films, souvent catalogués comme des vaudevilles, au premier rang desquels Confidences sur l’oreiller, avec Cary Grant et Rock Hudson, en 1959.

Mais son rôle le plus marquant, Doris Day le doit à Alfred Hitchcock dans L’Homme qui en savait trop, en 1956 : elle incarne une mère dont l’enfant est enlevé par des espions et c’est elle qui interprète Qui sera, sera, chanson récompensée par un Oscar.

Au tournant des années 1970 Doris Day arrête le cinéma, l’actrice se tourne vers la télévision et la défense des animaux. Une cause pour laquelle elle n’hésitait pas à appeler directement au téléphone Ronald Reagan quand l’acteur devenu président occupait la Maison Blanche.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *