France: les ouvriers en grève de GM&S en appellent à une intervention de l’Etat

Les quelques milliers de personnes réunies en soutien aux salariés GM&S Industry ont parcouru près de 4 km depuis l'usine, à La Souterraine, jusqu'à la mairie, le mardi 16 mai.

Les quelques milliers de personnes réunies en soutien aux salariés GM&S Industry ont parcouru près de 4 km depuis l’usine, à La Souterraine, jusqu’à la mairie, le mardi 16 mai.

AP- Une manifestation nationale de soutien aux salariés de l’équipementier automobile GM&S Industry de La Souterraine, menacée de liquidation, a rassemblé quelques milliers de personnes mardi 16 mai, dans la Creuse. L’objectif était d’interpeller le futur gouvernement pour qu’il n’oublie pas le sort des 283 salariés de ce site. Deux personnalités politiques avaient répondu à l’appel et rejoint la mobilisation : Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou.

Le leader du parti de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, était à La Souterraine, mardi, pour venir apporter son soutien aux 283 salariés de l’usine de l’équipementier automobile GM&S Industry. Mais cette visite, sa première sur le site, fait grincer les dents de quelques-uns. « Le monde ouvrier est mobilisé depuis six mois par rapport à la GM&S. Donc ce monde-là, je le connais. C’est le monde politique qu’on voit moins, regrette un manifestant. Aujourd’hui, je suis content que monsieur Mélenchon soit là, monsieur Poutou aussi, mais il a fallu faire quoi pour qu’ils viennent jusque-là… »

« Au bout du rouleau »

L’accueil a tout de même été chaleureux pour les deux personnalités venues soutenir les ouvriers. Les quelques milliers de personnes mobilisées partagaient un mot d’ordre : l’Etat doit intervenir dans le dossier. « A un moment donné, il faut vraiment une autorité de l’Etat qui impose son point de vue en matière économique parce qu’on n’en sortira jamais, regrette Philippe Ponsard, maire insoumis de Savennes, une commune toute proche. Je crains malheureusement le pire et je souhaite que cette mobilisation puisse aboutir, parce que là, tous les salariés de GM&S entreprise sont au bout du rouleau et je crains qu’effectivement ça prenne une tournure autrement plus violente que jusqu’à maintenant. »

Elus politiques et population locale étaient présents en nombre ce mardi, les commerces ont même fermé durant l’après-midi pour soutenir le mouvement.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *