CONTRE LE TERRORISME ET LA CRIMINALITE TRANSFRONTALIERE : L’Algérie et le Mali misent sur les vertus de la coopération judiciaire

000_jx9rw_0Alger, AP- La signature d’un protocole de coopération entre le Mali et l’Algérie dans le domaine juridique et judiciaire est intervenue, le dimanche 14 mai dernier, à Alger, entre le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh et son homologue malien, Mamadou Ismaël Konaté.

Avec la signature de ce protocole dans le domaine judiciaire entre leurs deux Etats, les Gouvernements algérien et malien entendent intensifier leur coopération bilatérale pour permettre d’intensifier la lutte contre la criminalité transfrontalière sur toutes ses formes entre le Mali et l’Algérie.

Axé sur la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière, cette signature de coopération judiciaire entre le Mali et l’Algérie intervient après la rencontre des Ministres de la Justice des pays du Tchad, du Mali et du Niger dans la capitale nigérienne, le mardi 9 mai dernier, dans le cadre de la signature d’un accord de coopération judiciaire.   Il s’agissait de la signature d’un accord qui prend en compte les préoccupations communes du Mali, du Niger et du Tchad en matière d’entraide et d’échange d’informations entre leurs services en charge des questions judiciaires, d’enquêtes, de poursuite, d’instruction de dossiers et de jugements.

Le Ministre algérien de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, lors de la signature du présent protocole de coopération, a affirmé que ce document est un «nouveau jalon visant l’échange d’expériences et le  renforcement de la coopération entre l’Algérie et le Mali dans le domaine  juridique et judiciaire, notamment en matière d’accélération de l’exécution  des commissions rogatoires ».

A l’en croire, des Experts algériens doivent se rendre  ultérieurement à Bamako, en vue d’assister leurs homologues maliens dans le  processus de modernisation du secteur de la Justice, à travers  l’introduction des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC), y compris pour la délivrance du casier judiciaire, l’organisation de sessions de formation au profit des juges antiterroristes  des deux pays et l’échange d’expériences au plan professionnel et sécuritaire.

Par ailleurs, M. Louh a estimé qu’il y a une nécessité de mettre l’accent sur l’impérative nécessité de mettre à jour la convention, signée entre l’Algérie et le Mali, en 1983, afin de l’adapter  aux nouveautés enregistrées dans le domaine juridique et judiciaire.

«La conjugaison des efforts en vue  de relever les défis sécuritaires et, à leur tête, la lutte contre le  terrorisme et le tarissement de ses sources de financement en particulier  dans la Région du Sahel, ainsi que la nécessité de lutter contre la  criminalité, sous toutes ses formes, interpelle nos deux pays», a estimé le Ministre algérien.

Engagés résolument dans la lutte contre le terrorisme et les criminalités de tout genre, la signature de ce protocole entre le Mali et l’Algérie permettra  de renforcer la coopération bilatérale dans les domaines notamment judiciaire et juridique.

Ousmane MORBA

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *