Mondial féminin: Kadidiatou Diani, la vitesse au service des Bleues

Kaddidiatou Diani lors d’un stage de préparation à Perros-Guirec, le 9 mai 2019.

Kadidiatou Diani s’est illustrée en inscrivant deux buts lors de la victoire 3-0 de l’équipe de France féminine de football sur celle de la Thaïlande, le 25 mai à Orléans. A 24 ans, l’attaquante compte bien donner son maximum pour aider les Françaises à remporter le Mondial (7 juin-7 juillet) à la maison. La joueuse du Paris Saint-Germain va disputer la première Coupe du monde de sa carrière.

Presque une année après le sacre des Bleus à Moscou, les filles de l’équipe de France s’apprêtent à commencer l’aventure d’un Mondial féminin à domicile. Kadidiatou Diani figure parmi les 23 Bleues sélectionnées qui tenteront de décrocher une première étoile.

Kadidiatou Diani, c’est l’histoire d’une enfant qui découvre le ballon rond à travers son frère avec qui elle aime passer du temps. Ensuite, le football deviendra une passion avant de faire partie intégrante de sa vie.

Professionnelle au Paris Saint-Germain

Kadidiatou Diani a 9 ans quand elle commence à jouer en club, avec les garçons de l’ES Vitry en banlieue parisienne. Elle connaîtra aussi la même chose avec Ivry-sur-Seine avant d’intégrer l’équipe féminine de Juvisy pour 7 années. « J’avais quinze ou seize ans quand j’ai commencé à connaître la première division et le centre de formation de Clairefontaine. C’est à partir de ce moment-là que je me suis dit qu’il y avait moyen de faire quelque chose », racontait-elle dernièrement au micro de RFI.

La trajectoire de Kadidiatou Diani l’emmènera jusqu’au Paris Saint-Germain. « C’est là que je me suis professionnalisé. Je voulais un nouveau challenge comme jouer la Ligue des champions. A Juvisy, j’avais une activité annexe. Maintenant ce n’est que le football », explique la meilleure passeuse du Championnat de France.

Une pointe de vitesse supérieure à la moyenne

L’attaquante, qui avait débuté comme latérale droite avec les garçons, essaye de toujours « rendre une copie parfaite ». Celle qui a marqué lors de sa première cape internationale, face à la Nouvelle-Zélande, a surtout la réputation d’avoir une pointe de vitesse supérieure à la moyenne. « En championnat les autres savent que je cours vite », s’amuse-t-elle.

Sa sélection en équipe de France, elle l’a vécue en famille. Le 2 mai, Kadidiatou Diani se trouvait devant sa télé, chez elle à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), lorsque la sélectionneuse des Bleues Corinne Diacre annonçait la liste des 23 retenues pour le Mondial 2019. Un moment fort pour cette jeune fille née de parents maliens et qui a notamment participé aux JO de Rio en 2016. Désormais, le poids de l’histoire est en partie sur ses épaules.

Les Bleues seront attendues d’autant que Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, a annoncé que l’objectif était la finale. « J’ai hâte d’y être, ça va être un tel événement. J’espère avoir un maximum de temps de jeu. Il nous manque une première étoile et j’espère aller au bout de cette compétition », s’enthousiasme Kadidiatou Diani qui, à 24 ans, va jouer la première Coupe du monde de sa carrière.

Share
Ousseynou Wade

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *