Mali-Attaque à Sobane au Mali: réactions officielles et colère sur les réseaux sociaux

Ibrahim Boubacar Keita, ici le 10 mai 2018, est officiellement candidat à un nouveau mandat de cinq ans à la tête du Mali.

Bamako, AP- Le centre du Mali a été une nouvelle fois endeuillé après une attaque meurtrière. Des hommes armés ont tué au moins 95 personnes dans un village dogon. Les réactions sur la Toile et les réseaux sociaux sont unanimes, les internautes horrifiés, condamnent ce nouveau massacre.

Dans son communiqué diffusé sur Facebook et repris largement sur les réseaux sociaux, le gouvernement de la République du Mali informait qu’une tragique attaque armée avait été perpétrée ce lundi, vers 3 heures du matin, dans le village. Les autorités maliennes publiaient que les renforts actuellement déployés dans le secteur menaient un large ratissage pour traquer les coupables et que  « toutes les mesures seraient prises pour arrêter et punir les auteurs de ce carnage ».

Le premier chef d’Etat à réagir sur les réseaux a été le président sénégalais. Sur son compte certifié Twitter, Macky Sall adresse au peuple malien « toute la solidarité du Sénégal à la suite de la terrible tuerie de Sobane-Kou. Restons unis pour mettre fin à ces violences intolérables » écrit-il.  Dans la journée, c’est au tour du Président malien  Ibrahim Boubacar Keita  de dénoncer « cet acte lâche et barbare »  en annonçant, par ailleurs, écourter son déplacement en Suisse.

Presidence Mali

@PresidenceMali

Le Président a appris avec une grande tristesse et une profonde consternation les tragiques évènements survenus dans le village de Sobame Da. condamne avec la plus grande fermeté cet acte lâche et barbare, et vient d’écourter sa visite de travail en Suisse.

24 personnes parlent à ce sujet

Le compte Twitter officiel de la Mission des Nations unies au Mali, c’est-à-dire celui de la Minusma « condamne ce carnage et appelle à un sursaut national ». Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies au Mali, Mahamat Saleh Annadif, s’est dit « choqué et outré » par ces exactions. « J’appelle les autorités maliennes à enquêter rapidement et à traduire ses auteurs en justice », écrit-il. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères tweete « la #France condamne avec la plus grande fermeté les violences graves commises à l’encontre des civils. »

Jean-Yves Le Drian

@JY_LeDrian

Horreur après la nouvelle attaque qui a ensanglanté le Centre du à Sobané, et qui a causé la mort de plus de 95 personnes. La condamne avec la plus grande fermeté les violences graves commises à l’encontre des civils.@francediplo

155 personnes parlent à ce sujet

Puis, les messages de soutien et de condoléances affluent de toutes parts sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes laissent éclater leur douleur « Mon cœur est meurtri pour toutes ces familles qui périssent dans ces attaques barbares », publie l’un. « L’Humanité se rabougrit chaque jour », s’emporte un autre. « Mon  #Mali a mal », montre le dessin représentant la carte d’un pays ensanglanté qui a été réalisée par un caricaturiste. Certains twittos laissent échapper leur exaspération « Quelle honte la mission de la Minusma au Mali, vous n’êtes pas là pour condamner les attaques, il faut plutôt assurer pleinement votre rôle de protection des populations. », lance l’un. « Le sursaut du Mali, c’est le départ de la Minusma et de la force Barkhane », surenchérit l’autre. Mais pour beaucoup c’est un état de sidération qui domine « Une centaine de victimes  au #Mali, et au #Burkina environ 19 morts dans une autre attaque dans le nord. Mais qu’est-ce qui arrive à l’Afrique? », s’interrogent maintenant la plupart des internautes.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *