États-Unis: scandale à Phoenix après la révélation d’une interpellation violente

Cette famille noire américaine a vécu un moment très angoissant le 27 mai dernier dans la ville de Phoenix, lorsque les forces de l’ordre ont entrepris d’interpeller le couple dans sa voiture sur un parking.

AP- La maire de la ville de Phoenix, dans l’État américain de l’Arizona, a présenté ses excuses dimanche 16 juin 2019. Une vidéo montrant l’arrestation violente d’une famille noire avec de jeunes enfants a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux, et a suscité une vague d’indignation à travers tout le pays.

« Comme beaucoup d’autres, je suis dégoûtée de ce que j’ai vu dans la vidéo montrant l’interaction de la police de Phoenix avec une famille et de jeunes enfants », a déclaré la maire de Phoenix Caire Gallego via Twitter.

La scène se déroule sur un parking à Phoenix, aux États-Unis, le 27 mai 2019. Plusieurs policiers ordonnent à un père de famille, sa femme et leurs deux enfants en bas âge de sortir de leur voiture. La tension est palpable.

Le vocabulaire employé est grossier, et les menaces explicites. « Vous allez vous faire flinguer, putain », hurle l’un des policiers, son arme pointée sur la famille. Le père est violemment menotté et se prend au passage une balayette.

La mère, enceinte de cinq mois, sort de la voiture apeurée, son petit garçon d’un an dans les bras, sa petite fille de quatre ans collée à elle. Elle remet ses enfants à une personne qui se trouve là avant d’être arrêtée assez fermement aussi.

Des réactions à travers le pays

« Tes putains de mains en l’air », ne cesse d’aboyer un agent à la jeune femme. « Je ne peux pas lever mes mains, j’ai un bébé dans les bras », crie la mère de famille, en pleurs. « L’expérience la plus effrayante de ma vie », confiera-t-elle.

« Il n’existe aucune situation où un tel comportement pourrait être un tant soit peu acceptable », considère la maire de Phoenix, qui ajoute que les actions de ces policiers sont « inappropriées » et « clairement non professionnelles ».

L’élue se dit « profondément désolée de ce que cette famille a subi », et présente ses « excuses à la communauté ». Une candidate à l’investiture démocrate estime que les actes des policiers sont « indéfendables ».

En réaction, à travers le pays, des mesures ont été prises par endroits, telle que le port obligatoire par les policiers de mini-caméras pendant leurs interventions. Claire Gallego indique qu’elle va accélérer la mise en place de cette mesure.

Mayor Kate Gallego

@MayorGallego

My statement on the May 27th Phoenix Police incident:

1 354 personnes parlent à ce sujet

Une enquête est en cours

Le département de la police de Phoenix n’a pas expliqué le motif exact de cette intervention. Les deux parents ont été relâchés sur le parking même. Aucune charge n’a été retenue contre eux à la suite de cette intervention.

À la télévision, la cheffe de la police de Phoenix, Jeri Williams, s’est dite « désolée ». Elle explique que les policiers intervenaient à la suite d’une alerte sur un cambriolage lorsqu’ils sont tombés sur cette famille. L’enquête est en cours.

La jeune famille noire américaine a porté plainte pour violences physiques et morales, arrestation illégale et violation de ses droits civils. Le couple demanderait 10 millions de dollars de dommages et intérêts.

Cet incident survient dans un contexte où l’attitude des forces de l’ordre est un sujet sensible revenant régulièrement sur la table aux Etats-Unis, après une série de violences mortelles de policiers contre des Noirs américains.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *