Afrique du Sud : le nouveau code minier provoque la chute des cours à la Bourse

Le ministre des Ressources minières Mosebenzi Zwane, à Emalahleni, visite le groupe sidérurgique Highveld Steel, dans la province de Mpumalanga, le 6 juin 2017.

Le ministre des Ressources minières Mosebenzi Zwane, à Emalahleni, visite le groupe sidérurgique Highveld Steel, dans la province de Mpumalanga, le 6 juin 2017.

Johannesburg, AP- Le gouvernement sud-africain a dévoilé ce jeudi 15 juin un tout nouveau code minier attendu depuis des années. Celui-ci oblige désormais les entreprises du secteur à augmenter la part de leur actionnariat noir. A la Bourse de Johannesburg, la nouvelle a aussitôt provoqué la chute des cours.

Pour le ministre des Ressources minières, ce nouveau code va permettre un changement radical. Aujourd’hui encore, l’industrie minière est largement contrôlée par la minorité blanche du pays. Pour le ministre Mosebenzi Zwane, il s’agit de corriger les inégalités du passé.

Ce nouveau document impose notamment aux sociétés qui souhaitent acquérir de nouveaux droits de prospection d’avoir un capital détenu à plus de 50% par des Noirs. Le ministre ajoute que les entreprises auront un an pour se conformer à cette nouvelle réglementation.

La présentation de ce code a provoqué une réaction immédiate des marchés financiers. Le rand sud-africain a perdu 2% de sa valeur face au dollar, tandis que la plupart des compagnies minières plongeaient dans le rouge.

Celles-ci se défendent, affirmant ne pas contre une transformation de l’économie. Mais elles ajoutent ne pas avoir été consultées, et que ces objectifs ne sont pas réalistes sur une aussi courte période.

La Chambre des mines, qui représente 90% des entreprises du secteur, a également rejeté ce nouveau code, indiquant qu’elle allait saisir la justice.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *