CAN 2019: des Marocains soulagés d’avoir battu la Namibie

Le Marocain Mbark Boussoufa.

AP– L’équipe du Maroc a battu celle de Namibie de justesse (1-0), ce 23 juin au Caire, dans le groupe D de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Un succès étriqué qui suffit à satisfaire les Marocains, en attendant leur prochain match, face à la Côte d’Ivoire.

« On savait que le match allait être difficile. On l’avait vu lors des matches précédents dans cette CAN. Il n’y a vraiment pas de rencontre facile, cette année. » Le milieu de terrain Mehdi Bourabia ne fait pas la fine bouche après le succès étriqué de l’équipe du Maroc face à celle de Namibie, ce 23 juin au Caire, dans le groupe D de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Une victoire obtenue à la 89e minute, suite à un but contre son camp d’Itamunua Keimuine.

« Ça n’a pas été facile pour nous même si on est le Maroc et qu’on a une bonne équipe, souffle le milieu de terrain Mbark Boussoufa. Regardez le Nigeria et l’Égypte. Bien sûr, ils ont bien joué, mais ça n’a pas été simple pour eux non plus ».

Et maintenant, la Côte d’Ivoire

Hervé Renard, le sélectionneur des « Lions de l’Atlas », ne s’alarme pas non plus. « Face à la Namibie, il faisait très chaud et on a eu du mal à mettre du rythme, analyse l’homme à la chemise blanche. Dans ce genre de match, il faut marquer plus rapidement. On n’a pas su le faire. C’est ce qui nous a pénalisés mais on a persévéré ».

L’adjoint d’Hervé Renard, Patrice Beaumelle, confirme : « On a eu le monopole du ballon et la maîtrise du jeu. Mais le plus important, ce sont les 3 points dans cette compétition qui va être longue et dure. Il faut vraiment féliciter les garçons parce que ce n’était pas évident d’aller chercher une victoire, aujourd’hui, face à une belle équipe de Namibie, regroupée et qui laissait peu d’espaces. » L’autre adjoint d’Hervé Renard, Mustapha Hadji, abonde : « Il nous manquait encore un petit peu de confiance. Aujourd’hui, on l’a acquise. Je pense que lors du prochain match, on va pouvoir se livrer et jouer notre vrai football. »

Face à la Côte d’Ivoire, le 28 juin au Caire, ce sera toutefois une autre paire de manches. Mais les Marocains seront cette fois en terrain connu. « Ça va être difficile, comme à chaque fois, estime le milieu de terrain Youssef Aït Bennasser. Ça fait plusieurs fois qu’on les rencontre, que ce soit en éliminatoires de la Coupe du monde 2018 ou en Coupe d’Afrique. On sait comment les Ivoiriens jouent ». Patrice Beaumelle conclut : « Ça va être un gros match, en quelque sorte la finale de cette poule. »

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *