RDC: situation à Béni, une semaine après l’évasion d’environ 1 000 détenus

Un groupe de Maï Maï Mazembe à Kimaka (photo d'illustration).

Un groupe de Maï Maï Mazembe à Kimaka (photo d’illustration).

RDC, AP- En République démocratique du Congo (RDC), une semaine après l’évasion de près d’un millier de détenus à la prison de Beni, près du tiers ont rejoint leurs cellules. Pour l’opinion, les opérations de récupération sont perturbées par la reprise des affrontements entre les groupes armés et l’armée régulière. La société civile dénonce également les tracasseries.RDC

Certains sont revenus d’eux-mêmes, d’autres ont été récupérés par les services de sécurité. En tout cas, la moisson n’est pas encore abondante. Sur environ un millier de détenus qui se sont évadés, dimanche dernier, la prison de Béni a récupéré seulement quatre-vingt-dix fugitifs.

Certains d’entre ces évadés ont été arrêtés dans la région voisine de Mombasa, en Ituri, d’autres seraient même partis vers des pays étrangers.

Pour mener à bien la traque, les autorités du Nord-Kivu avaient décrété un couvre-feu le soir même de l’évasion des prisonniers, de 18h30 à 6h00 du matin.

Aujourd’hui, le début de ce couvre-feu a été repoussé à 20h00 mais la reprise des affrontements entre les groupes armés et l’armée gouvernementale dans la région complique la donne.

Selon la société civile locale, les incursions des Maï Maï sur les tronçons Béni-Butembo ne facilitent pas la tâche aux forces de l’ordre qui sont elles-mêmes accusées de tracasseries envers la population.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *