Roch Kaboré aux juges : « Qu’ils sachent qu’eux aussi ne sont pas au-dessus de la loi »

 le Président du Faso Roch Kaboré a déploré que la grève ait été décrétée sans préavis

le Président du Faso Roch Kaboré a déploré que la grève ait été décrétée sans préavis

Ouagadougou, AP- Les syndicats du monde de la justice ont décidé de suspendre la mesure d’arrêt de travail mise en oeuvre depuis le 12 juin 2017. Mais avant, le Président du Faso Roch Kaboré a déploré que la grève ait été décrétée sans préavis.

Les syndicats des magistrats, des greffiers et des gardes de sécurité pénitentiaire, selon une déclaration lue ce 17 juin 2017 à la RTB Télé, ont décidé de suspendre la mesure d’arrêt de travail décrétée le 12 juin 2017 pour protester contre les violences perpétrées le 8 juin 2017 au palais de justice de Manga. Les acteurs de la justice sont invités à reprendre le travail le 19 juin,  à l’exception de Manga.

Les syndicats disent avoir pris cette décision en prenant en compte  « les désagréments multiformes au niveau de toute la population » créés par leur mouvement, les échanges entre les syndicats et une délégation gouvernementale et enfin les observations, entre autres, du Président du Faso.

Parlant du Chef de l’Etat, ce dernier, à l’occasion d’une cérémonie à Manga ce 17 juin 2017, a réagi sur cette situation. Il a d’abord condamné les violences qui ont émaillé le palais de justice de Manga, estimant que  « ce n’est pas normal ».

Roch Kaboré a ensuite déploré l’attitude des syndicats des acteurs de la justice, et ceux des magistrats surtout. Pour le garant de l’indépendance de la Justice, ceux qui sont les garants du respect des lois auraient dû montrer un meilleur exemple.

«J’estime que les syndicats comme les syndicats de la justice ne pouvaient pas aller en grève  sans demander de préavis, a-t-il commencé, selon ses propos rapportés par la RTB Télé. Parce qu’ils doivent être justement des légalistes, les premiers à respecter les règles de droit. C’est pour dire aussi bien d’un côté que de l’autre, nous devons apprendre à respecter la loi. C’est le premier principe».

«En tant que garant de l’indépendance de la justice, je demande également aux juges  qu’ils sachent qu’eux aussi ne sont pas au-dessus de la loi. C’est pourquoi le gouvernement prendra toutes les dispositions pour qu’aussi bien les juges et tous les autres services de l’Etat, nous puissions faire en sorte que ce genre de situation ne se répète pas. Nous voulons construire un Etat de droit, un Etat de démocratie et nous devons donner l’exemple », a terminé Roch Marc Christian Kaboré.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *