Iran: un ressortissant américain condamné à 10 ans de prison pour «infiltration»

Le porte-parole de la justice iranienne Gholamhossein Mohseni-Ejeie, ici, à Téhéran en mars 2017. Le porte-parole de la justice a annoncé la condamnation à 10 ans de prison pour un Américain, le 16 juillet 2017.o

Le porte-parole de la justice iranienne Gholamhossein Mohseni-Ejeie, ici, à Téhéran en mars 2017. Le porte-parole de la justice a annoncé la condamnation à 10 ans de prison pour un Américain, le 16 juillet 2017.o

AP- La justice iranienne a annoncé ce dimanche 16 juillet la condamnation à dix ans de prison d’un ressortissant américain accusé d’«infiltration», dans un contexte de crispation entre les deux pays. C’est la première fois qu’un ressortissant américain est condamné à une peine de prison.

« L’Américain a été identifié et arrêté par les services de renseignement. Il était venu pour une mission d’infiltration et a été condamné à dix ans de prison », a déclaré le porte-parole de la justice iranienne.

Déjà deux ressortissants irano-américains, l’homme d’affaires Siamak Namazi et son père Mohammad Bagher Namazi, ont été condamnés en octobre 2016 avec quatre autres personnes à dix ans de prison pour « espionnage » au profit de Washington, rappelle notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi.

Les Etats-Unis ont demandé à plusieurs reprises la libération immédiate des deux hommes. Washington demande aussi la coopération de Téhéran dans le cas de Robert Levinson, un ancien agent du FBI, porté disparu en Iran depuis 2007. Et ce dimanche, les autorités américaines ont réclamé la « libération immédiate » de tous les Américains « injustement détenus » par la République islamique.

Cette nouvelle affaire intervient alors que les relations entre Téhéran et Washington se sont dégradées depuis l’arrivée au pouvoir du président américain Donald Trump. Le président Trump et le Congrès américain ont adopté une position hostile à l’égard de Téhéran, accusé d’être une « menace » pour la région et pour les Etats-Unis.

Les Etats-Unis ont décidé un réexamen de leur position sur l’accord nucléaire. En juin, le Sénat américain a voté un projet de loi en faveur de nouvelles sanctions contre l’Iran. Cette affaire pourrait envenimer encore les relations entre les deux pays.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *