Détournement de fonds à la Croix-Rouge malgache: le verdict est tombé

La hiérarchie de la Croix-Rouge malgache est poursuivie pour détournements de fonds.

Antananarivo, AP- À Madagascar, le verdict est tombé concernant le détournement de 400 millions d’ariarys, soit 100 000 euros, de la Croix-Rouge. Les personnes incriminées ont été jugées par le pôle anti-corruption. L’affaire avait défrayé la chronique l’an passé.

Quatre ans de prison ferme, c’est la peine qui a été prononcée à l’encontre d’une dizaine de personnes accusées de détournements de fonds au sein de la Croix-Rouge malgache.

Le président et le secrétaire général font partie des personnes incriminées.

Le scandale a éclaté en avril 2018. Dans le cadre de subventions, 3 millions d’euros ont été alloués à la Croix-Rouge malgache par son bailleur principal, la Croix-Rouge norvégienne.

Or, selon le cabinet d’audit Ernst&Young, un million de cette somme aurait été détourné. La Croix-Rouge norvégienne avait par la suite cessé de travailler avec son homologue malgache.

Manipulation des taux de change

À l’époque, le secrétaire général de la Croix-Rouge malgache et deux comptables ont été placés sous mandat de dépôt après avoir été entendus au pôle anti-corruption.

Ils sont poursuivis pour abus de fonctions, détournements de fonds, faux en écriture et usage de faux.

L’escroquerie a reposé sur la manipulation des taux de change : les trois personnes incriminées ont profité de l’écart entre l’euro et l’ariary pour empocher la différence.

Les condamnés peuvent néanmoins faire appel devant l’instance de second degré du pôle anti-corruption.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *