Ousmane Sonko au peuple qui a élu des « voleurs »: « le pays n’est pas Macky, ce sont eux même qui sont Macky… »

Ousmane Sonko

Ousmane Sonko

Dakar, AP- « Si on devait tirer des enseignements de ces élections, nous dirions qu’il y a des motifs à être satisfait, et des motifs à ne pas l’être« , précise Ousmane Sonko, lors de sa conférence de presse de ce matin. Et parmi ceux qu’il déplore, « une frange de la population » qui, selon lui, continue à monnayer sa dignité. « La carte électorale c’est la dignité du citoyen. Heureusement que c’est devenu une minorité, parce qu’il n’y a que 49,4% qui ont voté pour Macky« , renchérit-il.

49,4%, c’est le pourcentage obtenu par la Coalition Bénno bokk yakaar (Bby), lors de ces élections législatives. Électorat obtenu grâce à la “fraude”, selon Ousmane Sonko, même si, d’après lui, ce ne sont pas tous ces 49,4% qui ont été « achetés ».

L’achat de conscience a été dénoncé par une grande partie de l’opposition. La tête de liste départementale de Ndawi Askan Wi de faire part de ses regrets: « tant qu’il y aura une frange de la population, même si c’est 1%, c’est grave et c’est inadmissible. Ça veut dire que nous ne sommes pas encore prêts pour la démocratie. On a encore du chemin à faire. Parce que le vote n’a pas de sens lorsque le citoyen ne sait pas pourquoi il vote. Et s’il ignore, surtout, que c’est avec son propre argent, détourné des caisses de l’Etat, qu’on est venu acheter sa conscience, il y a encore du boulot à faire« , s’en désole-t-il.

Cependant, avec la nouvelle classe de jeunes intellectuels, il a espoir que ces pratiques ne seront qu’un vieux souvenir d’ici peu. Le peuple sénégalais doit assumer, selon lui. “Un peuple qui élit des voleurs, des traîtres et des renégats, n’est pas victime, il est complice, paraphrasant George Orwell. Durant toute notre campagne, nous avons dit au peuple, si vous donnez une majorité à Macky Sall, vous aurez cautionné les agissements de Macky Sall, de son frère (Aliou Sall) et de Aly Ngouille Ndiaye, sur notre pétrole et notre gaz, vous aurez cautionné la surfacturation des marchés publics, le recul démocratique, les emprisonnements, les radiations, la gouvernance arrogante, incompétente, l’escamotage du processus électoral…”, renchérit-il.

Et le peuple, malgré tout, une partie du peuple en tout cas, selon lui, nonobstant le fait que ce n’est pas la majorité, à coup de 5 mille francs, 10 mille francs sont allés voter pour Macky Sall. Il considère ainsi que cette partie du peuple ne doit plus “pleurnicher”, elle doit considérer que ce n’est pas le pays qui est Macky, comme ils ont l’habitude de le dire, “mais ce sont eux même qui sont Macky, ils n’ont qu’à l’assumer. Parce que de plus en plus il faut qu’on ait cette culture de la responsabilité. La même responsabilité qu’on attend de nos dirigeants”.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *