Fada : « Si Wade n’était pas intervenu, j’allais battre le Pds »

Modou Diagne Fada

Modou Diagne Fada

Dakar, AP- Modou Diagne Fada et les membres de Mànkoo Yeesal Senegaal ont fait face à la presse ce jeudi. Ce, pour partager leur analyse des résultats du scrutin législatif du 30 juillet 2017 avec les journalistes. Et selon l’ancien ministre de la Santé, si Me Wade n’avait pas fait irruption dans la campagne électorale, sa coalition aurait fait mouche.

« L’irruption de Wade dans les campagnes nous a porté préjudice. Notre discours a été que Wade est notre mentor. Beaucoup de sénégalais qui avaient l’intention de voter pour nous ont voté pour  Wade. Les Sénégalais n’ont pas voté pour le Pds, mais pour l’affection qu’ils portent à Wade. Ce qui montre que nous sommes ses héritiers légitimes. Et aux prochaines joutes électorales, nous serons en mesure de récupérer nos vrais électeurs. Ils se sont dit au lieu de voter pour le fils votons pour le père pour  la dernière fois. Je ne peux pas battre  Abdoulaye Wade et je ne veux pas battre Wade. Mais si Wade n’est pas intervenu dans les élections, j’allais battre le Pds. j’aurais eu de meilleurs résultats qu’eux », a déclaré, Modou Diagne Fada, tête de liste de la coalition Mànkoo Yeesal Senegaal.

L’ancien membre du Pds estime que le 30 juillet, l’organisation de l’élection était mauvaise. Beaucoup de sénégalais n’ont pas pu accomplir leur droit citoyen. Certains ont disposé de la nouvelle carte alors qu’ils ne figuraient pas sur la liste électorale. « Mais si les élections étaient bien organisées, on allait avoir un score plus important. Pour un parti qui n’a pas encore un an d’existence, nous sommes classés 7e devant le parti comme le PUR qui a 20 ans d’existence. Si nous avions 20 ans d’existence nous serions le premier parti politique », dit-il.

Par ailleurs, la tête de liste de Mànkoo Yeesal Senegaal affirme que leur score les place en tête parmi les héritiers politiques de maitre Abdoulaye Wade. « Aucun des responsables du PDS resté là-bas ne peuvent prétendre obtenir 33000 voix dans des conditions de mauvaise organisation des élections. Beaucoup de leaders ont été défait dans leurs localités. Et beaucoup n’ont pas gagné leur commune comme le coordonnateur du PDS Oumar Sarr qui  a été battu dans sa commune. Idy a sauvé sa peau dans la commune de Thiès, Aïssata Tall Sall a gagné sa commune. Ils ont conservé leur commune malgré les mauvaises conditions. Ce que nous avons obtenu, ce sont nos militants, nos proches qui ont voté pour nous », a conclu Modou Diagne Fada.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *