Turquie: 35 personnes arrêtées pour avoir utilisé l’application «ByLock»

En un peu plus d'un an, la Turquie a procédé à plusieurs milliers d'arrestations.

En un peu plus d’un an, la Turquie a procédé à plusieurs milliers d’arrestations.

AP- En Turquie, les purges se poursuivent et visent encore une fois des journalistes. Lundi 7 août, 35 nouvelles personnes, journalistes ou employés de journaux, ont été la cible de mandats d’arrêt. Les autorités turques les soupçonnent d’avoir utilisé une application spéciale, qui prouverait leur proximité avec le cerveau présumé du putsch raté de juillet 2016, Fethullah Gülen. Une accusation déjà employée contre des milliers de personnes depuis un an.

Les 35 personnes contre lesquelles un mandat d’arrêt a été émis lundi 7 août sont accusées d’avoir utilisé une application de messagerie pour smartphone, ByLock, qui est considérée par le pouvoir turc comme l’outil principal de communication des putschistes en 2016. Cette application a été développée par des amateurs et est peu sécurisée selon plusieurs experts, mais Ankara l’assure : elle est conçue pour le réseau de Fethullah Gülen.

Depuis un an des milliers de personnes en Turquie ont été arrêtées au prétexte d’avoir téléchargé ce logiciel. Des accusations qui semblent parfois dénuées de sens : ainsi ce jeudi 10 août, l’un des rédacteurs en chef du quotidien BirGün a été interpellé pour avoir utilisé ByLock. Or ce quotidien de gauche est aux antipodes de la nébuleuse de l’imam Gülen. Mais peu importe pour la justice turque, qui a même arrêté ces derniers mois et accusé de « soutenir un groupe terroriste » des journalistes dont le numéro de portable a simplement été retrouvé dans les contacts d’un utilisateur de ByLock.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *