Mondial de basket: la France s’offre les États-Unis et file en demi-finale

Résultat historique de la France face aux États-Unis.

AP- L’équipe de France de basket a réalisé un exploit historique en battant pour la première fois en compétition la mythique équipe des États-Unis (89-79) en quart de finale du Mondial-2019, mercredi, en Chine. La bande à Nicolas Batum affrontera l’Argentine en demi-finale vendredi à Pékin.

L’exploit restera dans l’histoire du basket français. Les Bleus ont réussi à battre les États-Unis lors des quarts de finale en Chine pour le Mondial 2019, mercredi 11 septembre à Dongguan. Il s’agit du premier échec en compétition officielle d’une équipe 100 % NBA depuis 2006, lors de la demi-finale du Mondial contre la Grèce (101-95).

« On doit être des « chiens »  sur le terrain »

« On est venu pour gagner. En 2014, nos rêves se sont écoulés (Mondial en Espagne, ndlr). Ce soir on a montré beaucoup de détermination et c’est pour cela que l’on a gagné. Perdre face à l’Australie sans jouer notre basket nous a servi. On doit être des « chiens » sur le terrain », lâche Evan Fournier sur Canal+ Sport.

« Quelle émotion, on était prêt pour ce match on voulait se racheter après la défaite face à l’Australie on veut aller au bout on était persuadé de les battre on est un groupe confiant qui peut aller au bout », avance Frank Ntilikina. « Nous affronterons en quart de finale la meilleure équipe de la compétition, mais jusqu’à preuve du contraire, nous avons toutes nos chances », racontait Vincent Collet, le sélectionneur des Bleus, avant cette confrontation.

Les Français ont mené de dix points dans le troisième quart-temps avant de voir les Américains leur repasser devant et compter jusqu’à 7 points d’avance à huit minutes du terme (72-65). Mais la Team USA a payé son manque de réussite, limité à trois points dans les cinq dernières minutes.

Rudy Gobert et Evan Fournier au top

Malgré 29 points et 6 rebonds de Donovan Mitchell, l’arrière d’Utah Jazz, les Américains du mythique coach Gregg Popovich n’ont pas réussi à tenir le rythme imposé par la France, où figuraient quatre joueurs évoluant la saison dernière en NBA. Frank Ntilikina, le meneur des New York Knicks, a éteint Walker et mis 11 points en attaque, dont des paniers importants en fin de match.

Ce sont d’ailleurs les « Frenchies » qui ont porté les Bleus, le pivot du Jazz Rudy Gobert (21 points, 16 rebonds) et l’arrière du Magic Evan Fournier (22 points, 4 passes décisives) en tête. « À la fin de ma carrière, ce sera un des matches dont je me souviendrai », s’est félicité Gobert. « On n’a paniqué à aucun moment. On a pris l’eau après le deuxième quart-temps, mais on savait pourquoi: on leur a donné les rebonds, les contre-attaques. Quand on a corrigé ça, on a su leur rendre la vie difficile et jouer juste en attaque. »

Cerise sur le gâteau : l’élimination de la République tchèque par l’Australie dans le dernier quart de finale (82-70) permet à la France de décrocher son billet direct pour les JO 2020 au Japon.

Lors des JO de Rio en 2016, les USA avaient été accrochés par les Bleus, arrachant un succès 100-97 grâce aux 30 points de Klay Thompson. C’est la deuxième demi-finale mondiale consécutive pour l’équipe de France, qui avait perdu en 2014 à ce stade contre la Serbie, après avoir réussi un coup fabuleux en éliminant la grande Espagne devant son public. Son meilleur résultat à l’échelon planétaire est la finale des JO 2000 perdue face… aux États-Unis.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *