Mondial 2018: les Bleus donnent une leçon aux Pays-Bas

Antoine Griezmann félicité par ses coéquipiers après l'ouverture du score.

Antoine Griezmann félicité par ses coéquipiers après l’ouverture du score.

AP- Après son faux-pas face à la Suède (1-2) en juin, la France s’est bien reprise jeudi en venant à bout des Pays-Bas (4-0) au Stade de France. Une victoire éclatante qui lui permet de reprendre la tête du groupe A avec la défaite de la Suède en Bulgarie (3-2).

Les Bleus ont fait un pas de plus vers la Russie et repoussé en même temps leurs adversaires hollandais qu’ils ont battus jeudi au Stade de France (4-0). C’est une soirée presque parfaite qui a permis aux hommes de Didier Deschamps d’oublier « l’accident » de Stockholm et la défaite face à la Suède en juin (2-1). Ils ont repris la tête du groupe aux Scandinaves victimes eux aussi d’un « accident » en Bulgarie (3-2).

Lemar voit double

Avec 16 points, trois points d’avance sur la Suède, et quatre sur la Bulgarie, les Bleus ont connu une septième journée parfaite. C’était un match à gagner face à une équipe qui avait retrouvé une dynamique nouvelle avec trois victoires sur ses trois dernières sorties, et les Bleus l’ont bien négocié. Après un début de match encourageant, les Français ont logiquement ouvert le score grâce à Antoine Griezmann après un relais avec Olivier Giroud (14e min).

Face à des Hollandais peu menaçants, les Bleus, dominateurs n’arrivent pas à se mettre à l’abri. Jusqu’à l’expulsion (sévère) de Kévin Strootmann à la 62e minute après une faute sur Griezmann. Les hommes de Deschamps mettent le pied sur l’accélérateur et Thomas Lemar se mue en détonateur avec un doublé en 15 minutes (73e et 88e), avec notamment une reprise de volée de toute beauté. Après une frappe sur la barre transversale d’Arjen Robben, Kylian Mbappé, entré à 75e à la place de Giroud, se charge de corser l’addition avec un quatrième but (90+1) sur une passe en retrait de son désormais ex-coéquipier en club, Djibril Sidibé.

« Nous n’avons eu aucune chance dans ce match contre l’équipe de France qui était très forte », a admis le sélectionneur batave, Dick Advocaat. De son côté Didier Deschamps estime que la France « a maîtrisé son sujet » en attendant d’enchaîner avec face au Luxembourg dimanche 03 septembre.

A trois matches de la fin des éliminatoires, dont deux à domicile face au Luxembourg et à la Biélorussie, la France est bien partie pour être parmi les invités de la Coupe du Monde 2018.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *