Mali- Ristournes des producteurs de cotons : 9,462 milliards de F CFA non justifiés sur six ans

Bakary Togola, président APCAM

Bamako, AP- On en sait un peu plus sur les raisons de l’embastillement de Bakary Togola le jeudi 12 septembre 2019, à la Maison centrale d’arrête de Bamako Coura. Le procureur anti-corruption a porté des éclairages sur cette affaire que nous avons décidé d’appeler désormais “ristournegate”.

Sans le dire ouvertement, le mobile du point de presse du samedi dernier, dans la salle d’audience du tribunal de grande instance de la Commune III (que le procureur Kassogué entend ajouter désormais à son arc dans la lutte contre la corruption), était de couper cours d’abord aux fake news. A la recherche du sensationnel, des “facebookers” et certains journalistes ont donné leur raison de l’arrestation du président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam). D’autres se sont évertués à citer des complices sur la base de dénonciations supposées faites par Bakary Togola aux juges au moment de son audition.

Comme pour donner raison à votre bihebdomadaire Mali Tribune dans toute sa ligne éditoriale sur cette affaire dite Bakary Togola, M. Kassogué a fait savoir que le Pôle économique a reçu une dénonciation anonyme qui l’a fait déclencher des enquêtes. Cette dénonciation parlait de 3,4 milliards de F CFA. C’est à partir de ces faits qu’une enquête judiciaire a été déclenchée par la Brigade de recherche du pôle dirigée par un officier supérieur de gendarmerie.

Des investigations ont finalement fait ressortir 9, 462 milliards de F CFA. Il s’agit des détournements sur les 13,431 milliards de F CFA versés de 2013 à 2019 à la C-SCPC par la CMDT. Sur ce montant, 8,854 milliards de F CFA ressortent de la comptabilité de la confédération. Un montant de 4,576 milliards de F CFA non comptabilisés a été découvert. Sur les 8 milliards de F CFA comptabilisés, 3,969 milliards de F ont pu être justifiés. Ainsi, 4,885 milliards de F CFA sont sans traces. Le total de l’argent non justifié est estimé à 9,462 milliards de F CFA. Donc un montant reproché à M. Togola.

Un gap de 9,462 milliards de F

C’est ce gap de 9,462 milliards de F CFA au bouclage de l’enquête préliminaire qui l’a conduit devant un juge d’instruction. Une information judiciaire est ouverte contre le suspect Togola pour faux, usage de faux, soustraction frauduleuse, détournements et autres malversations”. La barre des 10 millions de francs CFA étant nettement dépassée pour l’ouverture d’une information judiciaire contre Bakary Togola, le fait de le placer sous mandat de dépôt trouve ainsi toute sa raison, à en croire le procureur anti-corruption.

Les investigations se poursuivent et le montant reproché peut évoluer à la hausse ou à la baisse comme l’a souligné le procureur Kassogué. Nonobstant, M. Togola bénéficie de la présomption d’innocence tant que des preuves formelles de sa culpabilité ne sont pas étayées.

“Aucune plainte, aucune dénonciation ne restera sans suite. S’il n’y a rien on le dira en tous les cas, les intéressés répondront de leurs actes”, a affirmé M. Kassogué pour raffermir sa détermination à poursuivre la lutte contre la corruption dans notre pays.

Abdrahamane Dicko

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *