Irma: le gouvernement français dévoile son plan de reconstruction

000_sb7z3_0AP- Le comité interministériel pour la reconstruction des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy a tenu sa première réunion ce lundi 11 septembre à Matignon. A l’issue de la réunion, le Premier ministre Edouard Philippe a tenu un court point de presse.

C’est la priorité absolue du gouvernement : la reconstruction de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Les dégâts ont été évalués à plus d’un milliard d’euros. La remise en service des réseaux d’eau potable prendra trois mois, assure Edouard Philippe. En attendant, les habitants des deux îles devront s’en remettre à la distribution de bouteilles ou par citernes.

Le retour de l’électricité et des télécommunications sur les deux îles a déjà commencé. Selon le Premier ministre, 3 500 clients d’EDF sur 24 000 ont pu être réalimentés. Mais comme l’incertitude demeure sur l’état du réseau, « une cinquantaine de groupes électrogènes de grande capacité sont en route », a-t-il annoncé.

Une semaine après la rentrée des classes qui n’a pas pu avoir lieu sur place, les écoles sont prioritaires. « Des tentes gonflables et climatisées de très grande capacité vont être déployées. L’objectif est d’assurer la reprise des cours dans des conditions normales à la rentrée des vacances de la Toussaint », a fait savoir le Premier ministre.

Sur le plan sanitaire, les personnes blessées ou en état de choc ont été ou sont en cours d’évacuation vers l’Hexagone (voir encadré). A Saint-Martin, un centre de soins sera installé ce mardi dans le stade de Marigot, a encore indiqué le chef du gouvernement, encadré de huit ministres, dont celui de l’Intérieur et celle des Armées. Un navire-hôpital se rend sur place. « Le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre qui quittera Toulon demain matin (mardi) dispose d’une capacité hospitalière supérieure à celle dont disposait l’hôpital de Saint-Martin avant l’ouragan », a assuré Edouard Philippe.

Les liaisons aériennes et maritimes vers la Guadeloupe devraient être rétablies progressivement cette semaine. « Elles offriront une capacité de transport de l’ordre de 2 000 à 2 500 personnes par jour », a précisé le Premier ministre, permettant l’évacuation des personnes les plus fragiles et dont les logements sont inhabitables.

Un délégué interministériel sera nommé dès le prochain Conseil des ministres, mercredi, afin de coordonner la reconstruction. D’ici là, le président Emmanuel Macron est attendu ce mardi à Saint-Martin.


L’arrivée difficile des rescapés dans l’Hexagone

Les premiers rescapés des Antilles ont atterri ce lundi à Roissy. Ils ont voyagé à bord d’un avion de l’armée de terre depuis la Guadeloupe. 278 personnes blessées ou en état de choc étaient attendues par leurs proches. Une arrivée difficile dans l’Hexagone pour des habitants qui ont parfois tout perdu.

Les baies vitrées ont explosé. On s’est réfugiés dans la salle de bain. Et là, les murs ont commencé à trembler. Le matin, quand on est sortis, il y avait plein de voitures retournées, des débris, des bouts de toit par terre. C’était un cauchemar.
Les rescapés d’Irma racontent leur calvaire
Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *