MAROC : Taourirt…ou l’anarchie tue la vie

Dans le vide institutionnel et de contrôle à Taourirt, des combinaisons obscures à émergé, des «hommes providentiels» qui cherchent le pouvoir pour le pouvoir, pour se sentir important et pour s'enrichir en se dotant du plein pouvoir, devenus seigneurs éternels et incontournables Par la suite, ils se sont maintenus au pouvoir et ont affecté d'autres dans la servitude par une sorte de mécanisme intransigeant non l'engrenage essentiel est l'argent et le sous-traitance du pouvoir.

Dans le vide institutionnel et de contrôle à Taourirt, des combinaisons obscures à émergé, des «hommes providentiels» qui cherchent le pouvoir pour le pouvoir, pour se sentir important et pour s’enrichir en se dotant du plein pouvoir, devenus seigneurs éternels et incontournables Par la suite, ils se sont maintenus au pouvoir et ont affecté d’autres dans la servitude par une sorte de mécanisme intransigeant non l’engrenage essentiel est l’argent et le sous-traitance du pouvoir.

Taourirt, AP- Si l’on doit nous préoccuper du sens communément attaché à certains mots, une évaluation des constats par le vécu  ayant fait d’anarchie le synonyme de désordre et d’absence total des lois, des bonnes fois, du contrôle et d’autorité, je dirais que tout cela est vrai, et que dans le cas de Taourirt, les réalités sont des crimes inédits, impunis et qui nous interpellent tous pour désenclaver la réflexion autour d’une ville ou l’état , par ses instituions de contrôles, d’inspections ou  même sa cour des comptes ,semble entièrement absent .

Il est vrai que l’intérêt collectif est une déduction, naturelle de l’intérêt privé dans l’ordre prioritaire, civique et responsable  des choses, voir souvent  fatal, que la communauté  sert de tremplin vers la réussite, la richesse et la gloire, ici c’est l’intérêt  personnel qui gouverne, c’est le droit individuel qui pèse sur le droit collectif. Je vais essayer d’aller dans mon analyse au-delà des misérables détails sur lesquels s’appuie la polémique quotidienne sur les réseaux sociaux à propos de ce qui se passe à Taourirt, le problème est ancré dans la culture du pouvoir politique sur place  et de l’autorité par des années de cohabitation ensemble, en parfaite harmonie, quiète  jamais mise sérieusement sous les feux de la justice ou de la responsabilité hiérarchique .

Dans le vide institutionnel et de contrôle à Taourirt, des combinaisons obscures ont émergé,   des « hommes providentiels »  qui cherchent le pouvoir pour le pouvoir, pour se sentir important et pour s’enrichir en se dotant du plein pouvoir, devenus seigneurs  éternels et incontournables par la suite , ils se sont maintenus au pouvoir  et ont affecté d’autres dans la servitude par une sorte de mécanisme intransigeant dont l’engrenage essentiel est l’argent et la sous-traitance du pouvoir .

Au  fil du temps qui accompagna le développement de la ville, certains acteurs dit politiques, c’est-à-dire ceux qui se sont retrouvée responsables  locaux ont presque tous agi comme si  Taourirt était  un héritage dont ils pouvaient user à leurs guises. La physionomie urbanistique de la ville a changé, des quartiers ont poussé les nuits, des milliers d’hectares de terrains répartis en lots justifiés le plus souvent, mais dans la rentabilité financière est loin d’être légale, honnête, et dans une moindre mesure transparente. Le terrain s’est avéré donc un produit fort rentable, les réalités foncières facilitent les acquisitions,  sans risque puisque ce sont les élus les décideurs et c’est ainsi que par exemple, la création de la zone industrielle a profité en premier lieu aux élus locaux qui ont tous eu un ou plusieurs lots, sans projet effectivement réalisé.

Les conséquences sociales de cette forme silencieuse de corruption sont terribles malgré toutes les formes déguisées pour acheter la paix sociale et étouffer les voix de justice et les vérités qui font jour et commencent à faire mouche.

Il y a des dizaines d’années, le souk, une mémoire collective assassinée  de la ville de Taourirt, brûlait, des centaines de famille se retrouvèrent du coup hors toute couverture de leurs besoins primaires, toute une histoire de cohabitation hebdomadaire entre une pauvre population à revenu incertain et rare, et un endroit ou ces mêmes gens pouvaient aller chaque semaine se ravitailler , éliminée, effacée.

Des accusations allaient bon train et une enquête judiciaire fut instruite, les dires se sont prolongés, l’enquête a pris le temps qu’il fallait pour devenir juste une toute petite histoire insignifiante et sans résultat ni conclusion. L’accusé numéro un, était effectivement le plus grand bénéficiaire de l’après souk, ses centres commerciaux, les premiers à Taourirt, ont été vendus en un temps record et le bénéfice cumulé dépasse l’imaginaire.taourirt 1

En ces moments même, la décharge publique en flammes, empoisonne la vie aux gens, rend la respiration difficile et pose une vraie problématique au conseil municipal, qui a tenté d apaiser les feux, en vain,  le lendemain les feux reprennent comme si une main maléfique vient les entretenir pour les faire durer. Tout a commencé, il y a à peu près un mois, et ca se trouve que si la thèse du feu provoqué volontairement, pour susciter le mécontentement populaire, produire une forte pression sur le conseil élu, et  finir par voir la décharge partir ailleurs se justifie, on retrouve toujours et encore le même accusé d’antan, dans l’affaire du souk,  ses intérêts seront les mieux servis par ce nouveau feu qui attriste et rend malade Taourirt . Baní par l’ancien gouverneur et béni  de suite par le nouveau promu à la tête de l’autorité à Taourirt,  l’ancien président du conseil municipal pendant plus de dix ans, a même repris le travail au sein de son complexe d’habitations qu’il bâtissait juste à côté, tiens, tiens de la décharge, sur un terrain acquis de manière incompréhensible, et dans des normes hors règlements, d’ailleurs l’ancien gouverneur avait bloqué ce projet pour ses irrégularités, ses incohérences et son manque de transparence .

Pire encore, en arrivant à Taourirt de Guercif, une odeur insupportable se fait sentir sur plusieurs kilomètres, les déchets toxiques des usines de transformations des olives sont mis en circulation libre dans la nature, tuant toute vie sur leur écoulement,  et les conséquences néfastes ne se sont pas fait attendre, taourirt7( comme en témoigne les photos), on retrouve toujours les mêmes acteurs, les mêmes anciens élus, qui se sont tout offert, en dépit des lois, Les réalités de Taourirt sont amères, angoissantes et désolantes, surtout lorsqu’on voit comment l’appât de gain  a noué alliance entre cette élite d’élus, et l’autorité . L’état doit intervenir, vérifier ces projets qui y sont programmés, à qui ils appartiennent et selon quelles procédures ces terrains ont été attribués ? Comment les promoteurs les ont acquis, payé ? D’ou vient cet argent ? Il y a beaucoup d’argent sale qui circule à Taourirt, et quand l’argent et le pouvoir s’entremêlentTaourirt 6

Il y a des situations qui nous interpellent, et qui ont besoin de réponses car il y va de la crédibilité de l’état, de l’espoir suscité par la révision de la constitution, de ces droits que tout le monde semble reconnaitre aux citoyens, et de rendre aussi à Taourirt toutes ses richesses dilapidées, pour qu’elle puisse reprendre son élan, autrement, elle est à genoux, à la merci de ces mafieux qui se la sont appropriés et se sont accaparés en même temps ses ressources.

Ces démons des terres, ces opportunistes sans morale ni conscience, ces sbires et lèches bottes de ceux qui sont  devenus riches et puissants, doivent au moins savoir qu’il y a des lois, qu’il y a des limites, que l’état veille sur le droit des impuissants et  protège les faibles .

L’Etat doit agir juste parce que Taourirt fait partie du grand Maroc, de droit et d’égalité, et quand l’état voudra, il pourra.

Azzeddine Sadki

taourirt3

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *