Brexit: relance des négociations euro-britanniques

Le ministre britannique du Brexit, Stephen Barclay, et le négociateur de l’UE, Michel Barnier, à Bruxelles, le 11 octobre.

AP- Londres et Bruxelles intensifient les négociations pour sortir de l’impasse. Aucune garantie de succès, mais la moindre chance doit être saisie, selon le président du conseil européen Donald Tusk qui donne ainsi le cadre de ce qui va se jouer pendant le week-end à Bruxelles. Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar évoque un éventuel accord d’ici la fin du mois sur le filet de sécurité pour l’Irlande, l’aune à laquelle les Européens jugeront les chances de succès d’un accord avec Londres..

Les pourparlers qui ont démarré ce vendredi après-midi entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sont décrits comme intenses ou intensifs, mais en réalité le véritable changement est qu’il y a enfin des négociations. Ce n’étaient jusqu’ici que des discussions techniques ou des contacts politiques, mais les Européens ont apparemment décidé que les positions du gouvernement britannique constituent désormais une réelle posture de négociation.

On aura au moins essayé, dit-on officieusement du côté européen, avec malgré tout l’espoir de construire un nouveau filet de sécurité pour l’Irlande. La proposition initiale de Boris Johnson aurait évolué et c’est le point central de ces négociations.

L’idée de contrôles douaniers entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande est la pierre d’achoppement principale et l’objectif des Européens est de les déplacer vers la mer d’Irlande. Ceci impliquerait aussi pour Londres de renier sa volonté de maintenir l’Irlande du Nord dans l’union douanière avec la Grande-Bretagne.

Les négociations du week-end seront évaluées lundi et le président du Conseil européen Donald Tusk avertit que le temps est presque écoulé puisque c’est le sommet européen des 17-18 octobre qui pourra donner l’onction au nouvel accord éventuel.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *