Coupe du monde 2018: Egypte, Nigeria et Tunisie peuvent conclure

Le Nigérian Mikel John Obi.

Le Nigérian Mikel John Obi.

AP- L’avant-dernière journée des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018 de football se déroule du 6 au 8 octobre 2017. Les équipes d’Egypte, du Nigeria et de Tunisie peuvent se qualifier dès ce week-end pour la phase finale d’un Mondial en Russie durant lequel l’Afrique aura cinq représentants.

Va-t-on connaître le(s) premier(s) représentant(s) de l’Afrique en Coupe du monde 2018 de football, ce week-end du 6 au 8 octobre 2017 ? Ou faudra-t-il attendre la dernière journée des éliminatoires africaines (10 au 12 novembre) pour savoir quelles seront les cinq équipes africaines en lice en Russie ?

Trois sélections sont en mesure de s’assurer la première place au classement de leur groupe, durant l’avant-dernière journée, et de se qualifier ainsi pour le Mondial 2018. Il s’agit de celles de la Tunisie, du Nigeria et de l’Egypte.

Les «Léopards» de RDC guettent un faux-pas des Tunisiens

Dans le groupe A, les Tunisiens peuvent conclure dès ce samedi s’ils obtiennent un meilleur résultat en Guinée que les Congolais face aux Libyens. Avec 7 points, les « Léopards » de RDC sont en effet tributaires du résultat du match à Conakry pour espérer rattraper les « Aigles de Carthage » (qui comptent 10 points) au classement.

L’équipe tunisienne n’a plus disputé la Coupe du monde depuis 2006 tandis que son homologue congolaise court après une deuxième participation depuis 1974.

Les équipes guinéennes et libyennes n’ont d’ores et déjà plus aucune chance de se qualifier pour le Mondial 2018. Mais elles joueront un rôle d’arbitre dans le duel à distance entre la Tunisie et la RD Congo.

Une « finale » entre les Nigérians et les Zambiens

Dans le groupe B, les Camerounais et les Algériens n’auront même pas cette fonction honorifique, ce samedi. Hors-course pour la qualification, les champions d’Afrique en titre et les « Fennecs » d’Algérie s’affronteront à Yaoundé dans un climat au mieux morose, au pire tendu. Ces deux grandes nations du football africain ont en effet déçu leurs supporters et les observateurs.

Les regards et les caméras seront donc braqués sur Uyo où Nigérians et Zambiens vont se disputer la première place. Le Nigeria est en position de force durant cette « finale » entre les deux équipes puisqu’une victoire enverrait les « Super Eagles » en Russie.

L’Egypte de retour, 28 années plus tard ?

Dans le groupe E, l’équipe d’Egypte peut renouer avec la Coupe du monde, 28 années après sa dernière phase finale. Les Egyptiens empocheront leur billet pour Moscou, s’ils battent le Congo-B dimanche et que les Ghanéens ont résisté samedi en Ouganda (avec une victoire ou un match nul).

Les Ougandais sont en ballotage défavorable. Mais ils peuvent encore rêver à une qualification historique s’ils s’imposent face à une sélection ghanéenne affaiblie par la mise à l’écart des frères André et Jordan Ayew, en conflit avec le sélectionneur Kwesi Appiah.

Les Ivoiriens vers un quatrième Mondial de suite ?

Les Ghanéens ne sont pas les seuls à être minés par les absences. Dans le groupe C, la sélection ivoirienne fait face à une cascade de forfaits, surtout en attaque : Gervinho, Max-Alain Gradel, Seydou Doumbia, Wilfried Zaha, Wilfried Bony…

Les « Eléphants » jouent pourtant une partie cruciale à Bamako, vendredi. Un succès au Mali les rapprocherait de leur quatrième Coupe du monde de suite, après 2006, 2010 et 2014.

Il ne suffirait toutefois pas à leur assurer la première place du classement. Les Marocains et/ou les Gabonais, qui se retrouvent à Casablanca le samedi, seront en effet toujours dans le coup, en novembre. En attendant, les « Panthères » du Gabon se présentent au Maroc avec leur attaquant-vedette Pierre-Emerick Aubameyang, de retour en sélection, et joueront crânement leur chance.

Un suspense entier dans le groupe D

Reste le groupe D où le suspense est entier. Les quatre équipes – Afrique du Sud, Burkina Faso, Cap-Vert, Sénégal – vont se battre pour aller en Coupe du monde 2018 jusqu’au… 14 novembre.

La Fédération internationale (FIFA) a en effet confirmé que la rencontre Afrique du Sud-Sénégal serait rejouée à cette date, suite à la suspension de l’arbitre du match remporté par les Sud-Africains en novembre 2016 (deuxième journée). On connaîtra donc sans doute le dernier représentant africain, deux jours après la dernière journée des éliminatoires continentales…

Les résultats de Cap-Vert-Sénégal et Afrique du Sud-Burkina Faso devraient toutefois permettre d’y voir clair, ce 7 octobre.

Voir le calendrier et les résultats des matches


MONDIAL 2018 : CINQUIÈME JOURNÉE DES ÉLIMINATOIRES AFRICAINES

Vendredi 6 octobre 2017 –

Mali – Côte d’Ivoire, à 19h TU à Bamako [groupe C]

Samedi 7 octobre 2017 –

Afrique du Sud – Burkina Faso, à 13h TU à Johannesburg [groupe D]
Ouganda – Ghana, à 13h TU à Kampala [groupe E]
Cameroun – Algérie, à 16h TU à Yaoundé [groupe B]
Nigeria – Zambie, à 16h TU à Uyo [groupe B]
Libye – RD Congo, à 17h TU à Monastir (Tunisie) [groupe A]
Guinée – Tunisie, à 17h TU à Conakry [groupe A]
Cap-Vert – Sénégal, à 17h30 TU Praia [groupe D]
Maroc – Gabon, à 19h TU à Casablanca [groupe C]

Dimanche 8 octobre 2017 –

Egypte – Congo, à 17h TU à Alexandrie [groupe E]

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *