Dix morts dans une fusillade dans le sud-est du Nigeria

Capture d'écran d'une vidéo de propagande de Boko Haram montrant son chef Abubakar Shekau, le 20 janvier 2015.

Capture d’écran d’une vidéo de propagande de Boko Haram montrant son chef Abubakar Shekau, le 20 janvier 2015.

Abuja, AP- Au moins 10 personnes ont été tuées lundi quand des hommes armés ont tiré des coups de feu sur un marché de Port Harcourt, ville pétrolière du sud-est du Nigeria, selon des habitants.

L’événement s’est déroulé vers 4 heures du matin (3 heures GMT) sur le marché à bétail du quartier de Mgbosimiri.

« Dès que j’ai eu vent de l’incident, j’ai couru sur le marché où j’ai compté au moins 10 corps, y compris un mari et une femme », a déclaré à l’AFP un habitant du quartier, Arutere Utuama. « Beaucoup d’autres ont subi des blessures à différents degrés de gravité ».

La plupart des victimes étaient des femmes commerçantes, selon une vendeuse du marché, Agnès Tarila.

La police de l’Etat de Rivers, dont Port Harcourt est la capitale, a confirmé les tirs mais a refusé de confirmer le nombre de victimes.

« Le motif de la tuerie n’est pas encore clair, mais parmi ceux qui ont été tués certains n’étaient peut-être pas visés par les hommes armés », a déclaré le porte-parole de la police, Nnamdi Omoni.

L’Etat de Rivers est souvent le théâtre de crimes violents, notamment d’affrontements entre bandes armées rivales et d’enlèvements contre rançon.

La région est également un foyer de tensions liées à la politique nigériane, étant particulièrement convoitée pour le contrôle de l’industrie pétrolière.

Le mois dernier, des hommes armés avaient déjà tué quatre personnes sur un marché et dans une mosquée à Asaba, dans l’Etat voisin du Delta.

La police avait alors affirmé que les assaillants étaient des membres présumés du Mouvement pour les peuples indigènes du Biafra (IPOB), qui réclame la création d’un Etat indépendant dans le Sud-Est, à majorité igbo.

Les vélléités sécessionnistes de l’IPOB ont réveillé des tensions intercommunautaires latentes dans plusieurs villes du pays, où des affrontements ont eu lieu ces dernières semaines.

Le Nigeria est composé de centaines de groupes ethniques et de langues, mais reste largement divisé entre un Nord majoritairement musulman et un Sud principalement chrétien.

Le marché d’Asaba est principalement occupé par les Haoussa du Nord.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *