A Madagascar, la peste a déjà fait 80 victimes

Une équipe de désinfection contre la peste dans les rues d'Antananarivo, à Madagascar, le 10 octobre 2017.

Une équipe de désinfection contre la peste dans les rues d’Antananarivo, à Madagascar, le 10 octobre 2017.

Antananarivo, AP- A Madagascar, la peste continue de faire des victimes. Depuis plus de deux mois, 878 cas de peste ont été enregistrés et 80 personnes sont mortes de cette maladie sur l’ensemble de la Grande Ile, selon les derniers chiffres transmis par le ministère malgache de la Santé publique, ce mercredi. La peste est particulièrement virulente cette année et le bilan s’alourdit de jour en jour.

Sur les 878 cas de peste enregistrés, environ trois quarts sont des cas de peste pulmonaire. Cette forme est très contagieuse. Elle se transmet d’homme à homme par des gouttelettes de salives. Sans traitement, elle peut être mortelle en seulement 24 heures. A Antananarivo, au moins 40 personnes sont mortes de la peste indique le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes.

Une grande campagne d’assainissement est en cours dans la capitale. La désinfection et la désinsectisation des quartiers insalubres, des bus et des marchés continue. L’interdiction des rassemblements publics est maintenue.

L’autre cheval de bataille des autorités, c’est d’informer la population, car certaines personnes ne se doutent pas qu’elles ont la peste. Elles en meurent à leur domicile et contaminent leurs proches sans le savoir. Des agents ont été mobilisés pour faire du porte-à-porte dans la capitale et sensibiliser les habitants.

Aide de la France

En parallèle, la France a indiqué avoir envoyé deux médecins urgentistes et une infirmière  pour contribuer à la mise en place d’un SAMU dédiée à la peste à Antananarivo. « Un dispositif déterminant pour parvenir à enrayer la progression de l’épidémie », précise l’ambassade de France à Madagascar. L’objectif est de prendre  en charge plus rapidement les cas suspects de peste et de limiter l’expansion de la maladie. Cette équipe envoyée par la France est placée sous la gestion du ministère malgache de la Santé.

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la santé maintient l’épidémie de peste au niveau 2. Elle indique que le risque de propagation est « modéré » au niveau régional, c’est-à-dire dans les iles voisines de Madagascar. A l’international, l’OMS juge le risque de contamination « faible ». Elle ne préconise aucune restriction de voyage.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *