Ligue des champions: Paris se qualifie en huitièmes de finale dans la douleur

Les Argentins Icardi et Di Maria en Ligue 1 et qui ont brillé face à Bruges en Ligue des champions.

AP- A deux journées de la fin de la phase de poules, le Paris Saint-Germain a assuré sa qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions en battant mercredi le Club Bruges (1-0). Le Bayern et la Juventus ont aussi validé leur ticket.

Cinq jours après sa défaite surprise sur la pelouse de Dijon, lanterne rouge de la Ligue 1, le Paris Saint-Germain n’a pas été impérial face au Club Bruges lors de la quatrième journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Les Parisiens ne retiendront certainement que l’essentiel ; ce petit but de Mauro Icardi (22e) qui leur assure la qualification en huitièmes de finale à deux journées de la fin. Dans cette rencontre, les joueurs franciliens ont rarement eu la maîtrise face aux Belges sans complexe qui les ont bien inquiétés. Les hommes de Thomas Tuchel peuvent même s’estimer heureux de repartir avec les trois points de la victoire tant ceux de Philippe Clément ont raté plusieurs opportunités de revenir au score, notamment avec ce penalty raté dans le dernier quart par le Sénégalais Mbaye Diagne qui avait poussé Thiago Silva à la faute.

Le PSG reste en tête de la poule A devant le Real Madrid et n’a besoin que d’un match nul (ou au pire une défaite par moins de trois buts d’écart), face aux Espagnols lors de la prochaine journée, pour finir premier de son groupe.

Le Bayern, en attendant Wenger ?

72 heures après le limogeage de son entraîneur, Niko Kovac, le Bayern Munich a assuré sa qualification également en huitièmes de finale en s’imposant face à l’Olympiacos (2-0). Au stade Allianz Arena, les Munichois ont eu du mal à venir à bout des Grecs et ont dû attendre après l’heure de jeu pour voir l’ouverture du score de l’inévitable Robert Lewandowsk (69e) avant que Perisic ne conforte le succès des Munichois (89e). Alors qu’on parle d’une arrivée probable de l’ancien coach d’Arsenal, le Français Arsène Wenger, sur le banc, le club bavarois se donne de l’air et peut se concentrer désormais sur le championnat allemand.

Un autre « gros » a tenu son rang et validé son billet pour le prochain tour : la Juventus Turin. Les Italiens ont aussi souffert face au Lokomotiv Moscou (2-1), et ont attendu les arrêts de jeu et un but de Douglas Costa (90+4) pour décrocher leur qualification.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *