Les Etats-Unis et la Corée du Sud reportent des exercices militaires conjoints

Mark Esper, à son arrivée en Corée du Sud, le 15 novembre 2019: «Nous ajusterons nos exercices militaires, à la hausse ou à la baisse, en fonction des besoins de la diplomatie».

AP- Ce lundi 18 novembre, les Etats-Unis et la Corée du Sud auraient dû commencer des manœuvres aériennes militaires conjointes. L’annonce de ces manoeuvres avait suscité de vives critiques de la part de la Corée du Nord qui a dénoncé une « déclaration de confrontation », susceptible de nuire au processus diplomatique. Les pourparlers avec Pyongyang sur le démantèlement du programme nucléaire nord-coréen sont cependant dans l’impasse depuis le début 2019.

Le secrétaire américain à la Défense, Marc Esper a annoncé que les Etats-Unis et la Corée du Sud reportaient leurs manœuvres militaires conjointes afin de favoriser le dialogue avec la Corée du Nord : « Il est important que nous travaillions tous ensemble, étroitement pour atteindre nos objectifs communs. Cela signifie regarder au-delà et surmonter les problèmes bilatéraux qui nuisent à nos efforts et font le jeu de Pyongyang et de Pékin. Donc, je ne vois pas cela comme une concession. Je considère cela comme un effort de bonne foi des États-Unis et de la République de Corée. »

« Stimuler »les diplomates

« Un effort qui vise à permettre la paix, à faciliter un accord politique qui conduira à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, poursuit-il. Et ce que nous avons décidé en fait partie. Comme je l’ai déjà dit, mon travail ne consiste pas uniquement à renforcer la diplomatie. Mon travail consiste également à rendre les choses possibles, de les stimuler. Et dans ce cas précis, je pense qu’il est très important de créer un espace supplémentaire pour que nos diplomates parviennent à un accord sur la dénucléarisation de la péninsule. »

Satisfaction

Son homologue sud-coréen, Jeong Kyeong-doo, a précisé qu’aucune date n’avait encore été fixée pour une reprise des manoeuvres conjointes avec Washington. Pyongyang a accueilli avec satisfaction le report des manoeuvres, tout en critiquant les Etats-Unis pour leur « politique hostile » envers eux, indique un porte-parole anonyme du ministère des Affaires etrangères citée par l’agence officielle KCNA.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *