Taxe Gafa: Washington menace de surtaxer des produits français

Les sacs à main de luxe figurent parmi les produits qui pourraient être taxés par Washington (image d’illustration).

AP- En réponse à l’instauration en France d’une taxe sur les géants américains du numérique, l’administration Trump menace d’imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu’à 100 %, sur l’équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français.

Roquefort, yaourt, vin pétillant, cosmétique ou sacs à main.Washington frappe fort et symboliquement, au cœur du luxe français. L’administration Trump a dressé la liste des importations françaises menacées d’être taxées jusqu’à 100%. Les vins non pétillants sont cette fois épargnés mais au total 2,4 milliards d’importations françaises sont concernées, précise notre correspondant à San FranciscoEric de Salve.

Cette annonce fait suite à une enquête ouverte en juillet dernier par le représentant américain au Commerce (USTR) concluant que la législation française dite « Gafa » (Google, Apple, Facebook et Amazon) porte préjudice aux entreprises américaines. Dans son rapport, le représentant américain au Commerce qualifie cette taxe de « discriminatoire, déraisonnable, injuste et pesante » pour les géants du numérique. Il dénonce aussi « le protectionnisme croissant des Etats membres de l’Union européenne ».

La proposition de l’USTR doit encore recevoir l’aval du président américain Donald Trump. Mais elle risque d’intensifier les frictions avec l’Union européenne.

Adoptée en juillet par le Parlement français, la taxe Gafa impose les géants du numérique à hauteur de 3 % du chiffre d’affaires réalisé en France, notamment sur la publicité ciblée en ligne, la vente de données à des fins publicitaires et la mise en relation des internautes par les plateformes. Cette solution a vocation à n’être que temporaire dans l’attente d’un aboutissement de négociations internationales.

Ces nouvelles menaces de Washington sont dévoilées la veille d’une rencontre entre Donald Trump et le président français Emmanuel Macron qui doit se tenir mardi après-midi à Londres dans le cadre du sommet de l’Otan. Comme il est d’usage, l’USTR a en outre annoncé une période de consultations publiques.

L’administration Trump envisage par ailleurs d’ouvrir une enquête à l’encontre de l’Autriche, de l’Italie et la Turquie pour déterminer si les taxes du numérique menaçaient les entreprises américaines.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *