Première naissance aux Etats-Unis après une greffe d’utérus

 Première naissance aux Etats-Unis après une greffe d'utérus


Première naissance aux Etats-Unis après une greffe d’utérus

AP- Pour la première fois aux Etats-Unis, un bébé est né issu d’une transplantation utérine. Cette prouesse américaine n’est pas une première mondiale.

A l’hôpital Baylor de Dallas, au Texas, une femme vient d’accoucher d’un bébé né d’une transplantation d’utérus. Il s’agit de la première naissance issue d’une greffe utérine sur le sol américain. La première américaine n’est en revanche pas inédite à l’échelle mondiale. En Suède, plusieurs naissances ont eu lieu après des greffes d’utérus.

Cette prouesse américaine est suffisamment exceptionnelle pour avoir suscité l’émotion de l’équipe médicale. Les chirurgiens auraient pleuré après l’arrivée de l’enfant, selon le Dr. Liza Johannesson, transplantologue qui est intervenue dans la greffe et qui faisait partie de l’équipe ayant pratiquée la première greffe en Suède.

Peu d’informations ont filtré dans les médias américains sur le poids ou le sexe du nouveau-né mais l’hôpital texan a affirmé cependant que celui-ci était en bonne santé. Le don d’utérus par lequel cette naissance a été possible provient d’une infirmière de 36 ans et mère de deux enfants. Une conférence de presse était prévue ce lundi à l’hôpital de Baylor pour donner plus d’informations.

Cette naissance est le fruit d’un programme de transplantations utérines entrepris par l’hôpital Baylor. Sur huit greffes, trois n’ont pas fonctionné mais une a abouti à une grossesse, selon le magazine américain Time.

A l’annonce de cette première américaine, l’American Society for Reproductive Medicine a réagi en affirmant que cette naissance marquait « une autre étape importante dans l’histoire de la médecine de la reproduction ». Pour les femmes nées sans utérus fonctionnel, « la transplantation représente la seule façon de mener une grossesse », a-t-elle précisé.

CINQ BÉBÉS NÉS DE GREFFES D’UTÉRUS EN SUÈDE DEPUIS 2016

Pionnière dans les naissances issues de transplantations utérines, la Suède avait annoncé le premier accouchement après une greffe d’utérus en septembre 2014. Cette prouesse avait été réalisée par l’équipe du professeur Mats Brännström, spécialiste de gynécologie obstétrique à l’université de Gothenburg. La maman était une femme de 36 ans née sans utérus en raison d’une affection génétique. Ce succès couronnait dix ans de recherches de l’équipe suédoise, marquant un tournant dans la lutte contre l’infertilité féminine.

Depuis 2016 Mats Brännström a contribué à la mise au monde de cinq bébés issues de femmes ayant bénéficié d’une greffe d’utérus, rappelle le Chicago tribune.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *