Mozambique: mort d’Afonso Dhlakama, guérillero et leader de l’opposition

Le leader de l’opposition mozambicaine, Afonso Dhlakama, ici en 2009, est décédé à l’âge de 65 ans ce jeudi 3 mai 2018.

Maputo, AP- Il était une figure incontournable de la vie politique au Mozambique. Afonso Dhlakama, leader du principal parti d’opposition, est mort jeudi 3 mai à l’âge de 65 ans. Ancien guérillero devenu leader politique, Afonso Dhlakama a dirigé la Renamo pendant 39 ans.

Sa carrière, Afonso Dhlakama la débute au moment de l’indépendance. Il rejoint les rangs du Frelimo, le Front de libération du Mozambique. En 1975, l’indépendance est arrachée et un an plus tard, Afonso Dhlakama quitte le mouvement qui est trop proche de Moscou selon lui.

Avec le soutien actif du régime d’apartheid de l’Afrique du Sud voisine, il participe à la création de la Renamo, la Résistance nationale du Mozambique. Afonso Dhlakama prend la tête de ce mouvement en 1979.

La situation politique du Mozambique se dégrade et le pays s’enfonce dans 16 années de guerre civile brutale jusqu’en 1992, lorsqu’Afondo Dhlakama signe un accord de paix avec l’ancien président Joaquim Chissano.

Après cette date, la Renamo se transforme alors en parti politique traditionnel. Afonso Dhlakama devient le leader de l’opposition et participera à tous les scrutins présidentiels.

Mais en 2013, la Renamo reprend les armes dans le centre du pays. Elle reproche au parti au pouvoir sa mainmise dans la région. Retranché dans les montagnes Afonso Dhlakama va toutefois proclamer un cessez-le-feu pour faire avancer les négociations avec le pouvoir. Même si aucun accord formel n’a jamais été signé avec le gouvernement la trêve est respectée des deux côtes.

Ces derniers mois, les pourparlers de paix ont même connu de grandes avancées. Son décès risque donc de replonger le pays dans l’incertitude.

afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *