Zambie: couvre-feu dans un quartier de Lusaka pour prévenir l’épidémie de choléra

Entrée de l’hôpital universitaire de Lusaka en Zambie.

Entrée de l’hôpital universitaire de Lusaka en Zambie.

Lusaka, AP- Depuis septembre, la Zambie est touchée par une épidémie de choléra. Pour y remédier, le gouvernement a interdit la vente de certains aliments et encourage à limiter les contacts entre habitants. Des mesures d’hygiène visant à éviter la contamination qui se transmet de façon directe ou indirecte par la nourriture et surtout, l’eau. A Kanyama, un quartier pauvre de Lusaka, le gouvernement vient d’instaurer un couvre-feu.

Pour Maximillian Bweupé, le porte-parole du ministère de la Santé, dans les bidonvilles de Kanyama, l’un des épicentres de l’épidémie, il y a probablement entre 100 000 et 200  000 personnes infectées par le choléra. D’après lui, les habitants n’ont pas respecté les mesures d’hygiène préconisées par le gouvernement :

« En journée, quand il y avait les inspections, personne ne vendait de plats préparés et les sanitaires publics étaient fermés. Puis on nous a rapporté que le soir, tout le monde se rassemblait dans les rues et consommait de la nourriture et de l’eau contaminées. On s’est donc rendu compte que les efforts qu’on faisait à Kanyama en journée étaient anéantis le soir. C’est pour cela que nous avons instauré le couvre-feu ».

L’économiste Chimbamba Kanyamba, interrogé avant l’instauration du couvre-feu, expliquait que l’impact économique pour les Zambiens des mesures gouvernementales était assez conséquent : « Les mesures qui ont été prises par le gouvernement ont entraîné la fermeture de commerces dans certains quartiers, comme le marché Soweto qui est le plus grand marché de la ville et le centre des échanges des produits agricoles. Cela a forcément un impact sur les centaines de milliers de vendeurs et d’agriculteurs ».

Mais pour Maximillian Bweupé, passer par ces mesures est incontournable et s’inscrit dans un plan plus large pour éviter de nouvelles épidémies de choléra : « D’abord, nous voulons endiguer l’épidémie et nettoyer la ville. Puis sur le plus long terme, nous voulons réhabiliter le système de forage de Lusaka avec une aide de 355 millions de dollars du gouvernement américain. Le gouvernement zambien a également prévu d’abattre les bidonvilles et de faire déménager les habitants ».

La durée du couvre-feu est prévue pour une semaine.

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *