Algérie: garde à vue prolongée pour un militant du Hirak et un journaliste

Des manifestants crient des slogans contre le gouvernement, à Alger, le 6 mars 2020. RYAD KRAMDI / AFP

Alger, AP- Les gardes à vue du militant du Hirak et du directeur du site Casbah Tribune, également correspondant de Reporters sans frontières (RSF) en Algérie, ont été prolongées de 24 heures. Ils comparaissaient ce dimanche 8 mars au matin au tribunal d’Alger, ainsi qu’une trentaine de personnes.

La plupart des personnes interpellées samedi 7 mars 2020 et qui comparaissaient le lendemain devant le procureur de la République du tribunal d’Alger ont été libérées, mais sont poursuivies pour « incitation à attroupement non armé ». Elles doivent être jugées le 26 avril prochain.

Par contre, le procureur a demandé la prolongation pour 24 heures de la garde à vue du militant Samir Benlarbi, figure du mouvement du Hirak, et du journaliste Khaled Drareni, estimant qu’il fallait compléter l’enquête de police.

Ces derniers mois, ce dernier, journaliste, correspondant de Reporters sans frontières et de TV5 Monde et porte-parole du collectif « Journalistes algériens unis », a été plusieurs fois arrêté, mais il était présenté devant un juge pour la première fois.

► Lire aussi : Algérie: des médias en souffrance

Ce 8 mars, quelques dizaines de journalistes étaient rassemblées devant le tribunal pour réclamer sa libération et le respect de la liberté de la presse. La mobilisation passe également par les réseaux sociaux. Dans un tweet, Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, dénonce un « harcèlement inadmissible ». « Nous ferons tout pour sa libération grâce à une solidarité massive », écrit-il.

Christophe Deloire

@cdeloire

Our correspondent in @khaleddrareni has been arrested yesterday again, after months of harassement. He was arrested so many times in the past few months that it becomes difficult to know the exact number of arrests. https://twitter.com/RSF_NordAfrique/status/1236585923787264000 

RSF_Afrique-du-Nord@RSF_NordAfrique

Le correspondant de @RSF_inter en #Algérie @khaleddrareni présenté devant le procureur de la République aujourd’hui après son arrestation hier 6 mars alors qu’il couvrait une manifestation @RSF_inter appelle à sa libération immédiate

Voir l'image sur Twitter
26 personnes parlent à ce sujet

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) algérienne estime pour sa part que la manifestation était non autorisée et que les « services de police sont intervenus conformément à la loi ».

Share Button
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *