Coronavirus: en Algérie, le 57ème vendredi de manifestation n’aura pas lieu

Des personnes portant des masques à la sortie de l’hôpital El-Kettar dans la capitale algérienne Alger, le 26 février 2020. RYAD KRAMDI / AFP

Alger, AP– Ce devrait être le 57ème vendredi de manifestation en Algérie. Mais pour la première fois depuis plus d’un an, la mobilisation ne pourra pas avoir lieu en raison de la pandémie de coronavirus. L’Algérie enregistre actuellement 90 cas confirmés et 9 décès, selon les derniers chiffres disponibles.

Pas de Hirak ce vendredi… ou presque ! C’est ce qu’on peut lire sur la page du Collectif de la société civile, sur les réseaux sociaux.

Face au danger que représentent les rassemblements, dans le contexte sanitaire actuel, les organisations membres du collectif appellent les Algériens à changer de mode opératoire, et faire une pause dans les marches hebdomadaires. Mais le Collectif en appelle à l’inventivité de la population pour continuer à diffuser ses messages : en accrochant des drapeaux au balcon, par exemple, ou en scandant des slogans sans sortir de chez soi.

Depuis quelques jours, les appels dans ce sens se multiplient, même si l’idée d’une pause dans les marches divisent les participants au Hirak. Certains craignent en effet que cela marque le coup d’arrêt du mouvement de contestation.

De son côté, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a interdit dès mardi rassemblements et marches, quelles que soient leur forme et leur nature, dans le cadre des mesures annoncées pour lutter contre le coronavirus. Elles incluent notamment la fermeture de toutes les frontières terrestres, et la suspension des vols transportant des voyageurs, à destination et au départ de l’Algérie.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *